AccueilATPATP - Indian WellsBonzi, tombeur de Rinderknech : "Je me sens bien donc pourquoi pas...

Bonzi, tombeur de Rinderknech : « Je me sens bien donc pourquoi pas envisager de battre ces mecs‐là ? »

-

Benjamin Bonzi pour­suit son ascen­sion. En l’es­pace d’un mois, il vient d’en­chaîner un nouveau titre en Challenger (à Cherbourg), une demi‐finale à Marseille, une première sélec­tion réussie avec l’équipe de France, et enfin, une victoire au 1er tour du Masters 1000 d’Indian Wells contre son ami, Arthur Rinderknech : 6–3, 7–5, en 1h23. 

En pleine confiance, le 62e mondial aborde avec confiance son prochain match contre Lorenzo Sonego (21e).

« Comme tous les matchs, ça sera 50–50. Le niveau est super homo­gène. Je me sens bien donc pour­quoi pas envi­sager de battre ces mecs‐là ? La diffé­rence n’est pas mons­trueuse. Peut‐être que je vais me faire déchirer, peut‐être que je vais le déchirer, on ne sait pas. L’année dernière, ces joueurs‐là, je les emmer­dais, mais je ne gagnais pas forcé­ment. La grosse diffé­rence avec Marseille (sa première demi‐finale sur le circuit prin­cipal en février), c’est que j’ai réussi à les emmerder et à en battre un ou deux (notam­ment Aslan Karatsev, alors 15e mondial). Mentalement, c’est un cap passé. Je sens que je joue très bien donc il n’y a pas de raison que je n’ai pas une chance de gagner ce match », a assuré Bonzi dans des propos rapportés par L’Equipe.