AccueilATPATP - Indian WellsDimitrov : "Quand les nerfs commencent à se manifester, j'essaie de me...

Dimitrov : « Quand les nerfs commencent à se manifester, j’essaie de me rappeler pourquoi j’ai commencé »

-

Si Grigor Dimitrov est indé­nia­ble­ment l’un des joueurs les plus talen­tueux du circuit, c’est aussi l’un des plus irré­gu­liers. Capable de remporter un Masters 1000 (Cincinnati 2017) comme d’empiler les défaites au premier tour, le Bulgare, qui aura 31 ans le 16 mai prochain, affronte ce vendredi (à partir de 20h, heure fran­çaise) Andrey Rublev pour une place en demi‐finale. 

Interrogé en confé­rence de presse sur ses impres­sions avant le premier grand rendez‐vous de sa saison, le 35e mondial a évoqué la gestion de ses émotions en match ainsi que son avenir dans ce sport. 

« Je pense que le plus dur, c’est quand les nerfs commencent à entrer en jeu, l’ex­ci­ta­tion, tout ça. Quand ils commencent à se mani­fester, ça devient un peu plus diffi­cile. J’essaie de me rappeler pour­quoi j’ai commencé. Je pense que c’est l’une des ques­tions les plus fonda­men­tales. J’ai l’im­pres­sion qu’il me reste encore beau­coup de choses à faire, et je n’ai pas l’im­pres­sion d’être en fin de course ou quelque chose comme ça. J’essaie juste de prendre un jour à la fois. Je pense qu’avec chaque année, j’ai une appré­cia­tion très diffé­rente du jeu. »