AccueilATPATP - Indian WellsDjokovic débloque enfin son compteur

Djokovic débloque enfin son compteur

-

Au cours d’une finale à suspens, c’est fina­le­ment Novak Djokovic qui l’emporte en trois manches face à Roger Federer (3–6, 6–3, 7–6 (3)). C’est le premier titre de la saison pour le Serbe qui sur quelques séquences a retrouvé toute sa superbe, notam­ment en défense. Le Suisse peut regretter un tie‐break complè­te­ment raté alors qu’il avait fait l’ef­fort de revenir dans une manche où il avait été breaké assez tôt. Il reste que ce succès va faire du bien à Novak, et que cette édition 2014 du tournoi d’Indian Wells confirme que Roger Federer est en progrès.

Cela faisait tâche sur le calen­drier de l’ATP à l’heure des premiers bilans puisque Novak Djokovic présen­tait un palmarès vierge avant de débuter ce tournoi d’Indian Wells. On a bien cru que cela allait même perdurer tant le Serbe semblait fébrile dès le début des débats. Lent, imprécis, il donnait le break d’en­trée à Roger Federer qui n’en deman­dait pas tant. Concédant aucune balle de break dans ce set, rapide, agile, et bondis­sant, le Suisse domi­nait très large­ment le duel et rempor­tait aisé­ment la première manche (6–3). Et puis, au fil de quelques passes d’armes et quelques rallyes, Novak retrou­vait son rythme, sa vitesse et sa formi­dable capa­cité à défendre. Il faisait plier le Suisse sur son service à 4 à 3 pour conclure la manche sans faiblir (6–3).

En fait, Roger Federer ne jouait pas moins bien qu’à l’en­tame mais c’était plutôt Novak qui lui faisait faire le coup de trop. Bien que le duel était parsemé de quelques grosses fautes pour une finale entre deux ténors, le suspens était bien présent et ce même si le Serbe brea­kait tôt dans l’ul­time manche. (NDRL : A 2 à 1 exac­te­ment). Par la suite, gérant son effort, Novak lais­sait filer trop aisé­ment les jeux de retour. Un pari risqué qu’il allait payer cash au moment de conclure la partie à 5 à 4 en sa faveur. 

Cette finale ne restera pas dans les annales du tennis mais elle aura le mérite de lancer vrai­ment la saison de Novak Djokovic

Breaké blanc au cours d’un jeu où Roger était bien poussé par le public, Nole revoyait des derniers démons revenir à la charge et logi­que­ment le Suisse recol­lait au score dans une ambiance plutôt élec­trique (5–5). Il repas­sait même devant (6–5) avant de faire un très mauvais jeu de retour. On avait donc le droit un tie‐break qui résu­mait presque parfai­te­ment le duel : des points gagnants, des mini‐breaks et des deux côtés des fautes assez grossières. 

C’est d’ailleurs sur un revers dans la bande du Suisse que Nole l’emportait. Soulagé, le Serbe n’en faisait pas trop, et allait vite serrer la main à son adver­saire. C’est certain, cette finale ne restera pas dans les annales du tennis mais elle aura le mérite de lancer vrai­ment la saison de Novak Djokovic tout en confir­mant que le niveau moyen du Suisse est à nouveau celui du big four ou plutot d’un big five puisque Roger Federer sera 5ème au nouveau clas­se­ment ATP ce lundi à seule­ment 5 petits points de David Ferrer.

La raquette de Novak Djokovic, dispo­nible ici !

Article précédentDjokovic l’emporte
Article suivantDjokovic rejoint André Agassi