Federer relativise

-

Quelques courts mots de Roger Federer à l’issue de sa défaite face à Rafael Nadal, à Indian Wells. En confé­rence de presse, le Suisse ne veut pas utiliser ses problèmes de dos comme d’une excuse. Et ne se mine pas à l’idée qu’Andy Murray lui passe devant au clas­se­ment en cas de finale. « C’était un peu comme face à Stan. Certes, il y a ces problèmes, mais je peux jouer. Je suis heureux d’être présent encore et capable de disputer des matches. Perdre la place de numéro deux, ce n’est pas un gros problème. »