AccueilATPATP – Indian WellsIndian Wells, finale surprise

Indian Wells, finale surprise

-

Ce soir aux alen­tours de 22h (heure fran­çaise), Ivan Ljubicic et Andy Roddick péne­tre­ront sur le court central d’Indian Wells. Les deux hommes, invités surprise à ce stade de la compé­ti­tion, se dispu­te­ront le titre et les 1000 points ATP corres­pon­dants. 1000 points qui permet­traient au Croate de retrouver le top 20 et à l’Américain de distancer ses pour­sui­vants directs au clas­se­ment ATP…

Une finale surprise

Federer, Djokovic, Nadal, Murray… Tous exceptés Del Potro et Davydenko, blessés, étaient au rendez‐vous de ce premier Master 1000 de la saison. Si Roger et Rafa n’avaient plus joué depuis l’Open d’Australie, le Serbe et l’Ecossais étaient arrivés dans une forme décente en Californie. Et pour­tant, aucun d’entre eux ne dispu­tera la finale demain, fait extrê­me­ment rare en Master 1000 depuis plusieurs saisons main­te­nant… Andy Roddick ne se voilait pas la face devant la presse. « Soyons honnêtes. Ceux qui pensaient qu’un voire deux membres du top 4 serai(en)t en finale auraient eu raison peut‐être 99 fois sur 100. Ces joueurs du top 4 ou 5 ont vrai­ment établi une forte domi­na­tion. Et ils méritent cette répu­ta­tion. Mais les matches il faut les jouer et tout peut se passer. Cela a encore été prouvé ici… »

Ljubicic, le revenant !

Depuis plusieurs saison, Ivan Ljubicic était devenu l’out­sider habi­tuel, capable d’embêter bien des joueurs, mais plus vrai­ment au niveau des tous meilleurs dont il avait fait partie en 2005 et 2006. 2006, ou l’année de sa dernière finale en Master 1000 perdue en trois tie‐breaks à Miami face à Roger Federer. Cette semaine, dans le désert cali­for­nien, le Croate a retrouvé tout ce qui avait fait de lui un numéro 3 mondial il y a 4 ans. Efficace au service, plutôt régu­lier et parfois même décisif à l’échange, tran­chant au filet… « Ivan le terrible » et son nouveau bandeau a succes­si­ve­ment sorti Harrison, Dabul, Djokovic, Monaco et surtout Rafael Nadal. « C’est génial ! » s’exclame‐t‐il. « Je sentais à Dubaï que c’était en train de venir. Je suis rentré chez moi et me suis bien entraîné pendant 6 jours, physi­que­ment prin­ci­pa­le­ment. J’ai vrai­ment senti que tout était en place physi­que­ment et ensuite le reste est venu. Et puis je me suis toujours bien senti à Indian Wells. Avoir battu Nadal, Djokovic, et puis les autres aussi dont notam­ment Monaco qui est un sacré client, c’est un résultat fantas­tique. Mais il y a encore un match à jouer. J’adorerais l’emporter demain parce que ça repré­sen­te­rait telle­ment de choses pour moi… Je mérite cette victoire en Master 1000. Voir mon nom sur le court avec cette petite étoile à côté, ce serait sympa. Mais il reste, deux, trois heures à jouer. Voyons si je suis capable de l’emporter. »

Roddick, pour un cinquième Master 1000

Face à lui se présen­tera Andy Roddick, 8ème joueur mondial. Le Texan, vain­queur hier du tombeur d’Andy Murray, Robin Söderling, a très bien su gérer sa semaine, ne perdant qu’un seul set (face au Suédois hier). Déjà 4 fois titré en Master 1000, Roddick ne s’est plus imposé dans cette caté­gorie de tournoi depuis 2006 (Cincinnati). Les heures passées sur le court à travailler pour­raient lui permettre d’ajouter un cinquième trophée dans sa collec­tion. « En reve­nant des tour­nois de San Jose et Memphis, je n’avais pas l’im­pres­sion de jouer si bien que cela » raconte‐t‐il. « Je suis rentré chez moi et je me suis mis au travail. Pour claquer un bon résultat comme je l’ai fait cette semaine, je pense que j’avais besoin de cela. C’était un bon timing et main­te­nant j’ado­re­rais fran­chir la dernière marche ! » L’ex‐numéro 1 mondial espé­rera ce soir prendre le meilleur sur Ljubicic pour la huitième fois en onze confron­ta­tions. « La rencontre de ce soir sera axée sur le service. Vous savez, Ivan a été très bon au service sur les points impor­tants contre Rafa. On avait l’im­pres­sion qu’il sortait un gros service à chaque fois. On avait le senti­ment que Rafa contrô­lait les rallies mais qu’il n’ar­ri­vait pas à le faire craquer et à passer devant. Ce sera un bon chal­lenge pour moi. Ce match sera juste une ques­tion de celui qui parviendra à convertir ses chances. »

Début des hosti­lités aux alen­tours de 22h.

Article précé­dentUne première pour Roddick ?
Article suivantJankovic l’emporte !
Instagram
Twitter