AccueilATPATP - Indian WellsNadal : "Federer pas à 100%"

Nadal : « Federer pas à 100% »

-

He is back. Rafael Nadal est de retour. Et il a battu Roger Federer comme au bon vieux temps. Un succès 6–4 6–2 à Indian Wells. Un succès qui le remplit de satis­fac­tion : satis­fac­tion quant à son niveau de jeu ; satis­fac­tion de vivre à nouveau de beaux moments sur le court ; satis­fac­tion d’être toujours en course et rela­ti­ve­ment en forme ; satis­fac­tion de gagner, tout simple­ment. En confé­rence de presse, il débriefe serei­ne­ment sa rencontre. Et parle, fina­le­ment, plus des problèmes physiques de Federer que Federer lui‐même, lui trou­vant des excuses que l’intéressé préfère écarter. Belle humilité !

Sur son match

« J’ai très bien joué dans le premier set. Je dirais même que j’ai joué un premier set fantas­tique. Le deuxième était beau­coup plus étrange. Roger ne s’est pas battu comme d’habitude. Il avait proba­ble­ment des problèmes au dos, je ne pense pas qu’il était à 100% ce soir. Il ne s’est pas senti suffi­sam­ment en forme pour se battre comme d’habitude. »

Sur ses ambitions

« Il y a deux semaines, je ne savais même pas si je pourrai jouer ici. Et, demain, je vais disputer une demi‐finale ! C’est une vraie belle surprise pour moi d’avoir ces bons résul­tats. Je n’ai pas pu beau­coup m’entraîner juste avant mon retour à la compé­ti­tion. Pour moi, la chose primor­diale, c’est de rester en bonne santé. Et, si je suis capable de m’entraîner autant que je le peux, autant que je le veux, mon retour sera un petit peu moins diffi­cile… »

Sur son adversaire

« Ce sont des moments qui vous manquent quand vous êtes blessé. Jouer contre Roger quel que soit l’endroit, quel que soit le moment, c’est parti­cu­lier. C’est un match vrai­ment très spécial contre le meilleur joueur de l’histoire, un vrai clas­sique. Si je pense que je suis meilleur que lui parce que je l’ai battu 19 fois et que lui ne m’a battu que 10 fois, alors je suis un imbé­cile arro­gant. Ce n’est pas le cas. »

Nadal coule Federer !
Federer‐Nadal : les moments forts
La gifle de Nadal

Article précédentA vos pronos !
Article suivantNadal, c’était prévisible ?