AccueilATPATP - IstanbulFederer, évidemment

Federer, évidemment

-

Roger Federer est venu décro­cher ce qui l’attendait sur les rives du Bosphore : le titre. Après deux rencontres compli­quées contre Daniel Gimeno‐Traver et Diego Schwartzman, le Suisse était trop fort pour Pablo Cuevas en finale. Le numéro deux mondial s’impose 6–3 7–6(11) et s’adjuge un 85eme titre, le troi­sième de la saison après Brisbane et Dubaï.

Roger Federer a décroché ce qu’il était venu cher­cher à Istanbul, à savoir le titre. Du travail bien fait. Si les mauvaises langues diront qu’il a rajouté le tout nouveau tournoi stam­bou­liote à son programme pour des raisons finan­cières, le Suisse a prouvé qu’il avait, encore, faim de victoire. Tranquille pendant un set et demi en menant 6–3 4–3 break face à un Cuevas qui manquait terri­ble­ment d’im­pact dans le jeu, le Bâlois a connu un léger moment de décon­cen­tra­tion en offrant son service sur la seule occa­sion du match de son adver­saire avec une double faute et deux fautes de coup droit. De quoi se compli­quer la tâche. Surtout que le jeu décisif fut complè­te­ment décousu. Après avoir sauvé trois premières balles de match, l’Uruguayen se procu­rait trois balles d’égalisation à une manche partout ! Les deux joueurs avaient du mal à conserver leur mise en jeu. 

Mais le maestro suisse parve­nait à faire la diffé­rence avec un point bien maîtrisé par son coup droit qui faisait craquer Cuevas. Le numéro deux mondial retrouve de la confiance égale­ment sur terre battue avec ce titre, le numéro 85 de sa carrière, le troi­sième en 2015 après Brisbane et Dubaï. Tout bon avant de débar­quer à Madrid pour sa dernière semaine de prépa­ra­tion pour Roland‐Garros.