Accueil ATP ATP - Los Angeles Nos Français de la côte ouest...

Nos Français de la côte ouest…

-

Profitant de l’absence de toutes les têtes de séries en raison des Jeux Olympiques, Benoit Paire et Nicolas Mahut sont en lice dans le tournoi de Los Angeles. Forts du statut de tête de série numéro 1 et 4 respectivement, nos Frenchies ont une belle carte à jouer dans la cité des anges…

Exempté de premier tour grâce à son « number 1 » Benoit Paire effectue son entrée en matière contre l’un des vétérans de la horde d’Américains (10 au total !) présent dans ce tournoi. C’est donc face à Michael Russell, 34 ans que l’Avignonnais va tenter de se qualifier pour les quarts de finale. Malgré l’âge avancé de l’Américain, jamais les deux joueurs de ne sont rencontrés sur le circuit, ce sera donc une première. Benoit, classé 50ème à l’ATP, c’est une bonne saison 2012 avec quatre quarts de finale dont une demie à Hertogenbosch et une finale à Belgrade. En face, Russell, ce sont deux demi-finales et aucune finale. Côté stats, aucun des deux joueurs ne brille réellement sur dur, malgré tout Benoit possède ratio victoires/défaites très légèrement supérieur sur cette surface dans sa carrière. On placera nos espoirs sur le jeune Français, qui comme chacun le sait, est capable du meilleur comme du pire…

Nicolas Mahut lui aussi fait son entrée cette nuit. En face de lui l’Italien Paolo Lorenzi qui a évincé Klahn au tour précédent 6-4 3-6 6-0. Les deux hommes ne se sont rencontrés qu’une seule fois sur le circuit pro, c’était à Wimbledon au premier tour cette année, et c’est le Français qui s’était imposé en cinq set 6-3 5-7 6-7(3) 7-5 6-2. Mais ils s’étaient déjà affrontés sur le circuit Challenger en 2005 et 2009, et à chaque fois Nicolas en est sorti victorieux. Sur dur en plus ! Avantage français donc. Mahut en chiffres cette année c’est seulement deux quarts de finale mais de belles prestations en Grand Chelem (souvenez-vous Federer à Roland-Garros…). Alors que l’Italien a déjà participé à quatre finales cette année ! Mais trois sur terre battue et une seule sur dur. La rencontre risque d’être accrochée, même si Nico semble avoir un léger avantage. Allez les petits, le rêve américain est à portée de raquette…

Instagram
Twitter