AccueilATPATP - LyonTsonga : "Faire briller mon sport"

Tsonga : « Faire briller mon sport »

-

Récent vain­queur de sa première Coupe Davis et tenant du titre de l’Open Parc Auvergne‐Rhône‐Alpes dont il est l’am­bas­sa­deur, Jo‐Wilfried Tsonga est revenu sur l’im­por­tance de ce tournoi pour lui mais égale­ment pour tous les passionnés de tennis dans la région lyon­naise. Avec la présence de Jack Sock et du redou­table Dominic Thiem, Jo sait qu’il devra être à son maximum s’il veut réaliser le doublé dans le magni­fique site du Parc de la Tête d’Or.

Sur l’importance et la réso­nance du tournoi…

« Je me suis engagé dans ce tournoi pour promou­voir mon sport et le faire briller. On se repose souvent sur ce qui a été fait dans le passé mais c’est aussi impor­tant d’ap­porter de la nouveauté et moi aussi j’ai envie de créer des choses et de rendre mon sport encore plus grand. Je suis abso­lu­ment ravi de faire partie de cette aven­ture avec vous tous. Je donnerai tout pour gagner à nouveau dans ce lieu magnifique. »

Sur la présence de Dominic Thiem et de Jack Sock…

« Cette édition 2018 s’an­nonce de la plus belle des manières avec un plateau sportif excep­tionnel. Dominic Thiem fait partie des trois meilleurs joueurs de terre battue cette saison, c’est un sacré client, il est jeune et joue admi­ra­ble­ment bien sur cette surface. C’est une très bonne chose pour le tournoi. Jack Sock a gagné Bercy, il est huitième mondial, c’est égale­ment un jeune joueur doté d’un coup droit impres­sion­nant. On risque de les voir encore long­temps dans les premières places du circuit. D’ici là, on espère attirer d’autres joueurs importants. »

Sur l’im­pact de son élimi­na­tion à Roland Garros 2017 suite à sa victoire à l’Open Parc…

« L’année dernière je n’avais pas vrai­ment eu le temps de me préparer comme il fallait. Comme vous le savez, après la nais­sance de mon petit garçon, la prio­rité était sur lui et je ne m’étais pas assez entrainé pour arriver à enchainer avec Roland Garros. J’étais un peu arrivé à Lyon les mains dans les poches et malgré tout je suis parvenu à remporter le premier tournoi sur terre battue de ma carrière, sans enchaîner avec Roland, malheu­reu­se­ment. Mais je compte bien y arriver cette année, l’en­chaî­ne­ment de tour­nois ne m’a jamais posé de problèmes. »