AccueilATPATP - MadridDjokovic (sur les conséquences de l'Australie) : "Il n'y a que les...

Djokovic (sur les conséquences de l’Australie) : « Il n’y a que les dernières semaines où j’ai commencé à m’en sortir un peu »

-

Le numéro 1 mondial répond toujours avec beau­coup de préci­sions aux ques­tions des médias. Invité sur le plateau de Tennis Channel, il a bien voulu revenir sur ce début de saison chao­tique et notam­ment sur le « Djokogate » qui, avec du recul, parait complè­te­ment fou et tota­le­ment incohérent. 

« Quand je me suis trouvé hors de l’Australie, je me suis dit : ‘bon, c’est comme ça, ce qui est arrivé est arrivé, j’avance’. Mais ensuite, malheu­reu­se­ment, j’ai vite ressenti les traces émotion­nelles et mentales de ce qu’il s’était passé là‐bas et qui allaient s’ins­taller dura­ble­ment dans mon quoti­dien. Finalement, il n’y a que les dernières semaines où j’ai commencé à m’en sortir un peu. Transformez cela en carbu­rant, en énergie posi­tive, ce n’est pas si simple d’au­tant que c’était le genre de situa­tions auxquelles je n’avais jamais été confron­tées de ma vie aupa­ra­vant. Je me consi­dère comme expé­ri­menté avec diffé­rents types de choses qui font partie de ma vie et que je peux appré­hender. Pourtant, là, c’était quelque chose de complè­te­ment inat­tendu. Donc ça m’a pesé, plus menta­le­ment, émotion­nel­le­ment que physi­que­ment. Je sentais que je n’étais pas moi‐même, un peu plus nerveux que d’ha­bi­tude, plus en mode défensif quand j’ai commencé à jouer offi­ciel­le­ment. Il m’a fallu un peu de temps pour m’en remettre. »