Isner a peiné

-

Vue la diffé­rence de gabarit entre John Isner et Christophe Rochus, la rencontre semblait déséqui­li­brée. Mais le Lilliputien belge a posé des problèmes au Gulliver améri­cain qui s’im­pose fina­le­ment 5–7 6–2 6–2 avec 21 aces au comp­teur. Le nouveau membre du top 20 défiera Santiago Giraldo, surpre­nant vain­queur de Philipp Kohlschreiber, au second tour.

Article précédentYouzhny a bien réagi
Article suivantFish remplace Nalbandian !