AccueilATPATP - MadridMonfils dans la partie de Nadal

Monfils dans la partie de Nadal

-

Avant de connaître les résul­tats des quali­fi­ca­tions, on compte déjà cinq Français dans le tableau final, à Madrid. Michael Llodra est confronté à Andreas Seppi au premier tour. Face à seppi, encore en course à Belgrade et qui arri­vera forcé­ment un peu émoussé en Espagne, on espère que Mika aura les moyens de passer au moins un tour. Le Parisien se trouve dans la même partie que Tsonga. Pour le numéro un Français, c’est l’in­ter­ro­ga­tion. Il alterne entre bon et moins bon, comme son élimi­na­tion au premier tour à Munich. Le Manceau dit se préparer en vue de Roland Garros. Il tente, essaie et peut donc se louper avant le Majeur fran­çais. Quoi qu’il en soit, avant un possible quart contre Del Potro ou Isner, Jo a la route dégagée, avec une probable entrée en lice contre Harrison. Dans la même moitié, se situe l’autre inter­ro­ga­tion trico­lore, en la personne de Gaël Monfils. Le Français effectue son retour à la compé­ti­tion, depuis son élimi­na­tion au deuxième tour à Miami. Est‐il remis physi­que­ment ? Quid des abdos ? La bles­sure est‐elle oubliée ? On attend les réponses sur le terrain. Le court, parlons en juste­ment, Gaël rencontre Kohlschreiber dès le premier tour. Rien de simple. Avant de, peut‐être, croiser la route de Ferrero. Il s’agira d’abord de retrouver des sensa­tions, sans se blesser. 

Dans l’autre moitié du tableau, Richard Gasquet se retrouve dans la même partie de Federer. Le duel n’au­rait pas lieu avant les huitièmes. Avant, il faudra se défaire de Bellucci, puis de Troicki ou Donald Young. Reste à savoir dans quelle condi­tion physique le Biterrois arri­vera à Madrid, lui qui est toujours en course pour la finale à Estoril. Mais Richard a le tennis pour s’of­frir une belle confron­ta­tion contre Roger. Enfin, Gilles Simon a lui aussi un gros morceau dans son coin de tableau : Djokovic qu’il retrou­ve­rait en quarts, si tout va bien. Avant, il faudra déjouer les terriens Fognini, Garcia Lopez, puis Tipsarevic. Mais rien de décidé, bien heureu­se­ment, et les spécu­la­tion sont là pour être détournées.

La raquette de Jo‐Wilfried Tsonga, ici !