AccueilATPATP - MadridMonfils : "Je n’ai pas su être assez agressif"

Monfils : « Je n’ai pas su être assez agressif »

-

Exténué après son duel acharné contre Marcel Granollers, Gaël Monfils a regretté son atten­tisme. Un manque d’agressivité qui a fait la diffé­rence pour lui dans les moments importants.

Quel match…

« C’était un gros combat. Il m’a manqué pas mal de petites choses encore aujourd’hui (lire ce mercredi). Je n’ai pas su être assez agressif. J’ai vache­ment retenu mes coups. Je restais trop passif, j’ai trop laissé Marcel (Granollers) faire le jeu. Forcément, il prenait un peu plus de risques. Je n’ai pas su le faire. Je n’ai pas été assez bon dans ce petit jeu. Avec moins d’entraînement, ce genre de match ne se gagne pas. C’est beau­coup plus dur. Il est quasi­ment chez lui, il a plus de réus­site que moi aujourd’hui. Bravo à lui. »

Avez‐vous été impres­sionné par Granollers ?

« Il joue bien. C’est un bon joueur. Il est capable de très bien jouer, il l’a prouvé aujourd’hui. Il a bien servi et bien géré les moments impor­tants où il a été plus agressif que moi. Ça fait la différence. »

Comment gérez‐vous la fin du match lorsqu’il crampe ?

« Je n’ai même pas vu. Je me concen­trais un peu plus sur moi. J’étais aussi un peu fatigué. Surtout, j’étais très frustré car je n’arrivais pas à lâcher mes coups. »

Comment expliquez‐vous cette retenue justement ?

« Ça arrive. Il y a des matches comme ça. Je n’ai pas joué la semaine dernière. Je ne me suis pas trop entraîné. Ici (à Madrid), ça vole un peu plus. On a envie d’en mettre plus. Je me sentais moins bien pour en mettre plus. J’étais plus attentiste. »

De quoi avez‐vous besoin avant Roland‐Garros ?

« Pour l’instant, j’essaie de bien récu­pérer et je vais repartir à l’entraînement assez rapi­de­ment pour pouvoir enchaîner des gros matches. À Roland, c’est possible, il pleut, on fait un gros match et on rejoue tout de suite le lende­main. Il reste encore un peu de temps. Pour l’instant, il est prévu que j’aille jouer à Rome donc j’irais s’il n’y a pas de pépin physique. Après un match comme celui‐ci, c’est surtout le lende­main ou deux jours après qui est le plus impor­tant. J’ai eu quelques petites douleurs mais on verra demain quand je vais me lever. »

Il y a eu une alerte pour les chevilles ?

« Oui, les chevilles et le genou. Ça faisait long­temps que je n’avais pas joué un match comme ça. Il ne faut pas oublier que la terre est bien dure ici. Je suis content car ça fait un bon entraî­ne­ment égale­ment. J’espère bien récupérer. »

De votre envoyé spécial à Madrid