AccueilATPATP – MadridMurray : « Rendre le match dur à Rafa »

Murray : « Rendre le match dur à Rafa »

-

Andy Murray a étonné contre Kei Nishikori en se montrant agressif. Le Britannique l’a expliqué en confé­rence de presse, comme sa semaine de prépa­ra­tion à Barcelone, en même temps que le tournoi. Une semaine sans doute déci­sive dans ses bons résul­tats sur terre battue. En finale, l’Écossais compte bien rendre la partie diffi­cile au chou­chou du public, Rafael Nadal.

Que pensez‐vous de ce succès sur Kei Nishikori ?

« Je pense qu’aujourd’hui j’ai été assez agressif. J’ai essayé de dicter le jeu, surtout sur ses services. Cela a bien fonc­tionné. Nous avons tous les deux eu des oppor­tu­nités au début du deuxième set. Il a obtenu le premier break en commen­çant à mieux retourner. Il jouait mieux et dictait plus le jeu. Heureusement, j’ai réussi à débreaker aussitôt. »

Vous n’avez pas été seule­ment agressif sur vos revers en retour mais de manière géné­rale.. C’était une tactique pour ce match ou quelque chose que vous essayez de faire plus souvent ?

« Je pense que dans tous les matches que vous jouez vous essayez de le faire. Comme je l’ai expliqué après le match contre Milos (Raonic) que je voulais être agressif. Mais quand en face un joueur sert à 230km/h pendant une heure, vous ne pouvez pas toujours le faire. Aujourd’hui (lire ce samedi), je savais que j’allais avoir des occa­sions pour atta­quer en deuxième balle. J’ai eu la même envie contre Novak (Djokovic) en finale à Miami et je pense avoir joué un match très agressif. Comme la plupart de ceux que j’ai fait en Australie. C’est quelque chose que je dois conti­nuer de faire pour gagner contre les tops joueurs. Je vais essayer demain (ce dimanche) d’être agressif dès que je peux. »

Pourquoi avoir décidé de vous préparer à Barcelone en même temps que le tournoi ?

« J’ai décidé de me préparer à Barcelone pendant le tournoi parce que je savais que je pouvais avoir de très bons joueurs pour m’entraîner. Pour progresser sur cette surface, il m’est très impor­tant de prati­quer avec des spécia­listes comme Cuevas, Carreno Busta et beau­coup d’autres avec qui j’ai joué. Ce sont tous des joueurs de terre. J’ai beau­coup appris au cours de cette semaine. Contre Rafa ce sera extrê­me­ment diffi­cile, surtout ici en Espagne. Il a très bien joué cette semaine. J’espère réaliser une bonne pres­ta­tion, lui rendre le match dur et voir ce qui arrive. »

En finale vous n’allez pas seule­ment joué contre Rafael Nadal mais contre tout un stade. Comment êtes‐vous préparé pour ça ?

« Bien évidem­ment que c’est diffi­cile dans cette atmo­sphère, c’est presque comme un match de Coupe Davis. Vous devez vous en servir dans votre intérêt. Je connais les points posi­tifs et néga­tifs de jouer devant son public. Quand vous jouez devant votre public, vous pouvez avoir plus de pres­sion. Comme je disais, je vais essayer de m’en servir comme énergie pour faire un bon match et le rendre diffi­cile pour Rafa. »

De votre envoyé spécial à Madrid

Instagram
Twitter