AccueilATPATP - MadridNadal en maîtrise

Nadal en maîtrise

-

Après s’est montré rassu­rant lors de son entrée en lice, Rafael Nadal a déroulé lors de son huitième de finale. Sa victime ? L’Américain Frances Tiafoe, qu’il a dominé 6–3, 6–4 en 1h33 de jeu. Place désor­mais aux quarts de finale, où le Majorquin retrou­vera un certain Stan Wawrinka.

Opposé à Frances Tiafoe pour son huitième de finale, le Taureau de Manacor n’a jamais été réel­le­ment inquiété. Un break dès le deuxième jeu de service de l’Américain a suffit pour plier la première manche sans grand suspense, 6–3. Le deuxième set n’a pas été plus accroché, même si le n°2 mondial a dû sauver une balle de break. Avant de prendre la mise en jeu de son adver­saire et de plier la rencontre 6–3, 6–4 en 1h33 de jeu. Comme lors de son entrée en lice face à Félix Auger‐Aliassime, Nadal a fait preuve d’une certaine soli­dité au service, avec 88% de points remportés derrière sa première balle.

Nadal – Wawrinka, les retrouvailles

Les deux premiers tours de Rafael Nadal ont été une forma­lité. Face à deux jeunes joueurs pas vrai­ment experts de la terre battue, l’Espagnol a pu conti­nuer de monter en régime. Mais en quart de finale, le niveau devrait monter d’un cran. C’est en effet Stan Wawrinka (34ème) qui va se présenter face à lui, un joueur qu’il connaît bien. Les deux hommes ne se sont plus joués sur terre battue depuis la finale de Roland‐Garros 2017, où le Majorquin s’était baladé (6–2, 6–3, 6–1). Sur leurs sept affron­te­ments sur ocre, le Suisse ne comp­ta­bi­lise qu’un succès, c’était à Rome en 2015, année où Nadal n’était pas à son meilleur niveau. Même si la marche semble trop haute pour l’Helvète, le n°2 mondial devra se méfier du regain de forme actuel de son adver­saire, qui a sorti Herbert, Pella et Nishikori (à chaque fois en deux sets) pour se hisser en quart.

Instagram
Twitter