AccueilATPATP - MadridNadal : "Je dois accepter la défaite"

Nadal : « Je dois accepter la défaite »

-

Battu en demi‐finale du Masters 1000 de Madrid par un excellent Stefanos Tsitsipas (6–4, 2–6, 6–3 en 2h35), Rafael Nadal est revenu en confé­rence de presse sur les circons­tances de cette défaite et sur son niveau de jeu actuel. (Propos relayés par le site de l’ATP).

Sur son senti­ment après cette nouvelle déconvenue…
« Je pense que ce qui se passe en ce moment est plus normal que ce qui s’est passé au cours des 14 dernières années. Je pense que j’ai le tennis devant moi et j’ai égale­ment du temps devant moi. J’essaierais de nouveau de gagner ce genre de tournoi que je n’ai pas pu gagner cette année. Et ce que je dois faire, c’est être en forme, jouer correc­te­ment et avoir un niveau de tennis élevé. »

Sur le fait qu’il n’a toujours pas remporté de tournoi sur terre battue en 2019…
« Si je réussis à faire cela l’année prochaine, je pense que j’aurai encore une très bonne occa­sion de me battre pour tous ces titres et même pour les tour­nois de cette année, il me reste deux tour­nois sur terre. Et nous verrons ce qui se passe à Rome et Paris.

Sur son niveau de jeu actuel…
« Le tennis consiste à gagner ou à perdre. J’ai pu gagner beau­coup pendant de nombreuses années sur cette surface. Et cette année, il semble que je ne prenne pas le même chemin, je me sens pour­tant vrai­ment proche, mais je ne parviens pas à gagner. Vous devez juste l’ac­cepter et je dois l’ac­cepter natu­rel­le­ment. Mais accepter les choses ne signifie pas essayer de changer les choses. »

Sur le fait d’ac­cepter de perdre…
« Toute ma vie je pense avoir remporté les victoires très natu­rel­le­ment et avec beau­coup de norma­lité. Avec les défaites, je vais faire la même chose, je dois l’ac­cepter, natu­rel­le­ment. Nous pouvons essayer de trouver autant d’ex­cuses, ou de possi­bi­lités, ou de pour­quoi, mais à la fin, il s’agit de bien jouer au tennis à haut niveau pendant long­temps, je pense que j’au­rais pu gagner le match d’au­jourd’hui. Je n’ai pas été capable de jouer aussi bien que je le voulais. La consé­quence est que je n’ai pas pu gagner le match. C’est une défaite. C’est une chance perdue de pouvoir disputer une finale dans un tournoi impor­tant pour moi, un beau tournoi. J’ai perdu cette oppor­tu­nité. Cela signifie simple­ment que je ne jouerai pas un match demain, un autre jour devant toutes ces personnes formi­dables qui viennent ici pour me soutenir. Et au regarde de ce qu’ils me donnent, il est impos­sible de les décrire et de les remer­cier assez. »

Sur son adver­saire (Stefanos Tsitsipas)…
« Je n’ai pas pu lui créer le senti­ment qu’il allait souf­frir quand je frap­pais la balle en coup droit. Pour être honnête, j’ai l’im­pres­sion que c’était plus à propos de moi ce soir. Il est jeune, il s’amé­liore et il a un sacré talent. Mais je ne me verrais pas perdre ce match si je jouais au même niveau que lors de la finale de Barcelone 2018 ou de l’Australie en début de saison. C’est ce que je ressens. Peut‐être que ce n’est pas la vérité, mais c’est ce que je ressens. »

Instagram
Twitter