AccueilATPATP - MadridTapas à Madrid : Une journée de fous !

Tapas à Madrid : Une journée de fous !

-

Non vous ne rêvez. Andy Murray a bien débuté sa rencontre à 1h10 pour finir vers 3h du matin. La journée de ce mercredi à Madrid restera sans doute les annales. Une program­ma­tion diffi­cile à gérer aussi bien pour les orga­ni­sa­teurs que pour les joueurs. Retour sur cette journée complè­te­ment folle !

Garcia proche de l’exploit, Serena héroïque

On vous avait promis une journée dingue dans la capi­tale espa­gnole, vous n’avez pas été déçu ! C’est presque du jamais vu pour des formats en trois sets gagnants. Une program­ma­tion démen­tielle où les rencontres ont été extrê­me­ment dispu­tées. Le ton de la journée a été donné avec Caroline Garcia. La Lyonnaise est passée tout proche de réussir l’exploit contre Maria Sharapova (6–2 4–6 7–5). Serena Williams s’est imposée en grande cham­pionne contre Victoria Azarenka. L’Américaine a sauvé trois balles de match à 6–5 dans le troi­sième set.

Tsonga, le dernier rescapé

Il ne reste plus qu’un joueur Tricolore à Madrid : Jo‐Wilfried Tsonga. Le Manceau a livré un bon match contre Jack Sock. Une rencontre qui avait tout du piège par excel­lence. En huitièmes de finale, JWT sera opposé à Tomas Berdych, vain­queur de Richard Gasquet. Depuis son retour à la compé­ti­tion à Miami, ce sera son deuxième test contre un membre du Top 10 après Marin Cilic sur le Rocher. Et puis Gaël Monfils et Marcel Granollers nous ont proposé un match venu d’ailleurs. Plus de 3h15 de jeu pour une victoire au courage de l’Espagnol.

Murray au bout de la nuit, Federer chute d’entrée

Pauvre Andy… Déjà contraint de terminer sa finale à Munich ce lundi en raison de la pluie, le Britannique a débuté Madrid dans la nuit de mercredi à jeudi, à 1h10. Le numéro trois mondial a encore dominé Philipp Kohlschreiber en trois manches (6–4 3–6 6–0) pour terminer vers 3h du matin. Mais la surprise du jour est bien l’élimination de Roger Federer. Le Suisse a été sorti par un épatant Nick Kyrgios, après avoir sauvé deux balles de match au terme d’un jeu décisif du troi­sième set hale­tant (6–7(1) 7–6(5) 7–6(12)). Le maestro suisse a de plus en plus de mal sur l’ocre.

Nadal pas inquiété, Ferrer, Dimitrov, Nishikori continuent

Très attendu par son public, Rafael Nadal n’a connu aucune inquié­tude pour se défaire de Steve Johnson (6–4 6–3). Les autres favoris se sont quali­fiés comme David Ferrer, Grigor Dimitrov et Kei Nishikori. Le Nippon, fina­liste en 2014, a lutté contre David Goffin (6–2 4–6 6–4). Devant son public, Fernando Verdasco le Madrilène, s’est offert Marin Clic en trois manches (6–7(5) 7–6(5) 6–3).

En bonus track, le point mara­thon au troi­sième set conclu d’un magni­fique lob de Granollers

De votre envoyé spécial à Madrid