AccueilATPATP – MarseilleRinderknech dans la cour des grands

Rinderknech dans la cour des grands

-

Se révéler à l’âge de 25 ans est plutôt rare dans le tennis moderne. Mais Arthur Rinderknech serait bien l’ex­cep­tion qui confirme la règle. Le Français, qui fêtera ses 26 ans le 23 juillet prochain, n’avait jusqu’au tournoi de Marseille jamais remporté de match sur le circuit ATP, mais il performe sur le circuit secon­daire, en Challenger, où il possède trois titres à son palmarès, en deux saisons. À l’Open 13 Provence, le natif de Gassin arrive donc dans la peau du « Petit Poucet ». Nullement impres­sionné par ses adver­saires, Arthur, classé 138e mondial, a franchi sans peine les quali­fi­ca­tions. Mais l’aven­ture ne pouvait pas s’ar­rêter ainsi pour le Français. « C’est mon premier ATP 250 mais le niveau Challenger est très proche donc, quand on est capable d’aller au bout en Challenger, on sait qu’on a les capa­cités de gagner des matches comme ça », confiait Rinderknech au journal L’Équipe. Deux victoires en trois sets contre Kukushkin (96e mondial) et Davidovich Fokina (52e) propul­saient le Français en quarts de finale. Une première pour Arthur. 

« Il est plus vieux mais n’a pas forcé­ment plus d’ex­pé­rience que les jeunes. Il est encore en phase d’ap­pren­tis­sage. Mais la diffé­rence c’est que c’est plus facile de comprendre qu’on doit apprendre à cet âge‐là, il sait pour­quoi il fait les choses. À 17 ou 18 ans, ça peut être un peu plus dur » raconte Sébastien Villette, son coach depuis plus d’un an, à L’Équipe.

Son quart de finale contre un autre Français, Hugo Humbert (31e mondial) plus jeune mais tout aussi promet­teur, pour­rait bien clore cette fameuse phase d’ap­pren­tis­sage, et le propulser défi­ni­ti­ve­ment dans la cour des grands. Réponse à partir de 19h.

Instagram
Twitter