AccueilATPATP - MiamiFederer peut être soulagé

Federer peut être soulagé

-

Au terme d’une rencontre disputée et accro­chée où le suspense était au rendez‐vous, Roger Federer se qualifie pour les demi‐finales du Masters 1000 de Miami ! À l’ar­ra­chée, le Suisse a disposé de Tomas Berdych en trois manches, 6–2 3–6 7–6(6), pour rejoindre le dernier carré où il affron­tera Nick Kyrgios ou Alexander Zverev. Le Bâlois est pour­tant passé tout proche de la sortie en devant sauver deux balles de match dans le jeu décisif du dernier acte. Le maestro peut toujours rêver au doublé Indian Wells – Miami.

Rien ne peut arriver à Roger Federer. Alors qu’il a perdu son premier set de la tournée améri­caine, le Suisse a aussi sauvé deux balles de match face à Tomas Berdych. Autant dire, qu’il est passé tout proche de la sortie et d’une deuxième défaite en 2017. Pourtant, la rencontre débu­tait comme à l’Open d’Australie avec un premier set à sens unique remporté 6–2 en moins de trente minutes. Rapide dans ses dépla­ce­ments et toujours aussi offensif, le Bâlois semblait se diriger vers une quali­fi­ca­tion tran­quille pour les demi‐finales. Mais le Tchèque ne l’entendait pas ainsi.

Federer a baissé en intensité

Déjà moins frin­guant que lors de ces dernières sorties au tour précé­dent face à Roberto Bautista Agut, Roger Federer perdait peu à peu en inten­sité au deuxième set et offrait presque le break à son adver­saire au terme d’un très vilain jeu de service. Berdych était récom­pensé de ses efforts en reve­nant à un set partout. Le troi­sième et dernier acte était parti­cu­liè­re­ment tendu. 

Berdych a eu 2 balles de match

Alors qu’il menait 5–2 et qu’il servait pour le gain du match, Federer passait complè­te­ment à côté avec un jeu tota­le­ment raté : une double faute et une vilaine faute de coup droit. Berdych était relancé. Néanmoins, il était contraint de sauver une balle de match sur son service, ce qu’il parve­nait à faire sur une bonne deuxième balle. Le tie‐break tenait toutes ses promesses avec Berdych qui tutoyait la victoire en menant 6–4… Mais en s’appuyant sur sa qualité de première balle, Federer reve­nait puis vali­dait son billet pour les demi‐finales à la suite d’une double faute de Berdych. Pour sa sixième demi‐finale à Crandon Park (la première depuis 2011), il défiera Nick Kyrgios ou Alexander Zverev.

Cette quali­fi­ca­tion in extremis confirme à quel point l’enchaînement Indian Wells et Miami est complexe. Mais Roger Federer est toujours en vie et peut encore rêver au « Sunshine Double »…