AccueilATPATP - MiamiGasquet, objectif quarts

Gasquet, objectif quarts

-

Richard Gasquet a l’op­por­tu­nité d’at­teindre les quarts de finale à Miami cet après‐midi. Pour cela, il lui faudra battre Nicolas Almagro, 11e joueur mondial. Un match diffi­cile, mais qui n’a rien d’in­sur­mon­table. A Gasquet de saisir sa chance !

Tête de série numéro 8 de ce Master 1000 de Miami, Richard Gasquet béné­ficie, pour la première fois depuis bien long­temps, d’un tableau protégé jusqu’en quarts de finale. En d’autres termes, seuls des joueurs moins bien classés que lui se présentent sur sa route vers le grand 8 final. Ainsi, après avoir écarté Olivier Rochus (7–5 6–2) puis Mikhail Youzhny [31] (6–3 6–4), le Français va affronter Nicolas Almagro, numéro 11 au clas­se­ment ATP. Les deux joueurs se sont déjà rencon­trés à 4 reprises et l’Espagnol mène par 3 victoires à une. Mais ces statis­tiques néga­tives pour le Tricolore sont à remettre en pers­pec­tive. Deux de ces matches se sont déroulés sur terre battue en 2010, alors que Gasquet était en pleine période de recons­truc­tion. Depuis, une rencontre a eu lieu à Montréal en 2011 (dur exté­rieure) gagnée par Almagro 7–6 6–3 et une autre à Wimbledon en 2012 remportée par le Français (6–3 6–4 6–4).

Sur la forme du moment, Richard Gasquet partira légè­re­ment favori. Il a remporté 19 matches depuis le début de la saison, pour seule­ment 4 défaites. Autant dire que la jauge de confiance du Tricolore est au plus haut. Question physique, la cheville doulou­reuse du numéro 10 mondial « va de mieux en mieux » et ne devrait donc pas le gêner. Reste qu’Almagro est une valeur sûre sur surface dure depuis quelques saisons. Capables de fulgu­rances assez incroyables, l’Espagnol saisira la moindre balle neutre du Français pour tenter de faire le point. Autant dire que Gasquet devra éviter à tout prix de raccourcir ses frappes, tout en prenant le jeu à son compte. Comme disait récem­ment son entraî­neur Sébastien Grosjean, « le résultat doit dépendre de Richard, et pas l’in­verse ». Comprenez qu’il ne faudra pas se contenter d’at­tendre les fautes ce soir. Ainsi, si Gasquet aborde le match par le bon bout, l’op­ti­misme est de rigueur !

La raquette de Richard Gasquet, ici !