AccueilATPATP - MiamiLes enjeux de Miami

Les enjeux de Miami

-

La tradi­tion­nelle « March Mardness » passe à la deuxième étape. Après avoir vu le sacre de Dominic Thiem à Indian Wells, les joueurs font leur valise pour partir en Floride, du côté de Miami. Habituellement sur l’île de Key Biscayne, le tournoi se dispu­tera cette année au Hard Rock Stadium.

Un tout nouveau stade
Après avoir joué pendant plusieurs années au Tennis Center de Crandon Park, le tournoi change de lieu à partir de cette saison. Les joueurs auront désor­mais la chance d’être au Hard Rock Stadium, dans un cadre idyl­lique. Certains ont déjà eu le plaisir de fouler ce nouvel endroit et tout le monde semble être séduit par ce paysage inédit. 

Soif de revanche pour Djokovic ?
Éliminé au troi­sième tour à Indian Wells par Philipp Kohlschreiber, 6–4, 6–4, le Serbe veut se relancer en Floride. Sorti d’en­trée de jeu l’an passé par Benoît Paire, le numéro un mondial ne veut pas rester sur cette mauvaise note. À Miami, « Nole » est co‐détenteur du record de titre avec son ancien coach Andre Agassi, six trophées chacun. De plus, en cas de victoire finale, il pour­rait égaler Rafael Nadal au nombre de succès en Masters 1000, à savoir 33.

Volonté d’en­chaîner pour Federer ?

Finaliste malheu­reux à Indian Wells, Roger Federer aborde le tournoi de Miami dans la peau du cinquième joueur mondial. Éliminé dès son premier tour l’an dernier contre l’Australien Thanasi Kokkinakis, le Suisse arrive dans une période où il n’a plus aucun point à défendre jusqu’au mois de juin. Après avoir joué trois semaines de suite (Dubai et Indian Wells), le Bâlois rassure sur son état physique : « Mon corps se sent bien, je vais voyager pour Miami ce lundi et je suis très impa­tient de jouer là‐bas. Il y a le nouveau stade, c’est quelque chose de positif. » Il s’agit du dernier tournoi sur dur pour l’homme aux 20 titres du Grand Chelem avant de retourner en Europe et de refouler la terre battue. 

Il y a t‑il un favori ?
Depuis le début de l’année, aucun joueur n’a remporté plus d’un tournoi. Vainqueur à Indian Wells, Dominic Thiem est devenu le 19ème joueur à être sacré en 2019. Saison très homo­gène, aucun favori ne se distingue vrai­ment avant d’ar­river en Floride. Novak Djokovic, numéro un mondial, ou Roger Federer, récent fina­liste en Californie peuvent être consi­dérés comme mieux placés pour le titre. Toutefois, la récente défaite du Serbe n’offre aucune garantie. Il en va de même pour le Suisse, l’en­chaî­ne­ment des tour­nois va être une étape diffi­cile à gérer. Alors, qui peut tirer son épingle du jeu ? Des joueurs comme Kyrgios (vain­queur à Acapulco), Tsitsipas (fina­liste à Dubai et vain­queur à Marseille) ou même Monfils (vain­queur à Rotterdam), en grande forme depuis le début de la saison, peuvent pour­quoi pas prétendre à la victoire finale. Il faudra égale­ment se méfier d’Alexander Zverev, fina­liste de l’édi­tion précé­dente, qui va tenter de véri­ta­ble­ment lancer sa saison après un début d’année plus ou moins compliqué. 

Article précédentL’impact de Massú
Article suivantWawrinka à l’entraînement