AccueilATPATP - MiamiMurray dans la douleur !

Murray dans la douleur !

-

Andy Murray est en demi‐finale du tournoi de Miami. Mais que ce fut dur, l’Écossais a dû batailler 2h38 et trois sets, 4–6 6–3 6–4, contre Janko Tipsarevic, qui s’est vaillam­ment battu. Longtemps le Serbe aurait fait plus qu’illu­sion, avant de craquer au milieu du deuxième set. Ce fut un match haché, les breaks se sont succédés, les joueurs ont eu beau­coup de mal à conserver leur service. Murray pour son prochain match affron­tera le vain­queur du duel entre Jo‐Wilfried Tsonga et Rafael Nadal. 

Lors du premier set, Tipsarevic a direc­te­ment pris le service de Murray, puis a mené 2–0 avant de voir le Britannique revenir à deux partout. Mais l’Ecossais a fina­le­ment concédé son service encore deux fois. Et c’est donc de façon assez logique, malgré avec seule­ment 48% de premiers service, mais face à un adver­saire multi­pliant les fautes directes, que le Serbe a remporté la première manche 6–4. Malgré une bonne résis­tance, Murray semblait bien diminué dans ce premier set et cela s’est confirmé au début du deuxième set.

La deuxième manche a commencé comme la première s’était terminée, Tipsarevic en pleine confiance faisait le break d’en­trée. On a même pensé que Murray allait aban­donner, en effet, il a fait appel au médecin, se plai­gnant de sévères nausées. Mais il s’est ressaisi et le jeu a continué. Ensuite la rencontre fut étrange, aucun joueur ne parve­nant plus vrai­ment à conserver sa mise en jeu. Les breaks se sont succédés et à ce jeu là, c’est l’Ecossais qui a s’est montré le meilleur. Aussi, malgré 43% de premiers services, il remporte la manche 6–3. Se relan­çant complè­te­ment dans la partie, forçant ainsi son adver­saire dans un troi­sième set.

Après près de deux heures de match, « Tipsa » était à bout mais a bien lutté. Cependant, Murray a serré le jeu et malgré un taux de premières balles toujours très bas (47 %), il n’a concédé qu’une seule balle de break et il l’a sauvée. Ce fut aussi au tour du Serbe de faire appel au médecin. Il avait besoin de soins au niveau du pied droit. Ensuite, il a tenté de lutter, mais fina­le­ment, le numéro quatre mondial empoche sa quali­fi­ca­tion pour la demi‐finale sur une dernière faute directe de Tipsarevic.

Le match fut intense, très serré, mais pas d’une tech­ni­cité excep­tion­nelle. Au prochain tour, contre Rafael Nadal ou Jo‐Wilfried Tsonga, il faudra que l’Écossais joue bien mieux s’il veut avoir une chance d’ac­céder à la finale du Master de Miami. Mais cela est‐il possible ?

Le livre « Grand Chelem, mon amour » est dispo­nible. Retrouvez les 40 matches de légendes de la décennie 2001–2011. Un livre de la rédac­tion de GrandChelem/Welovetennis.