AccueilATPATP - Monte CarloBonzi aux journalistes : "Rinderknech, Gaston et moi n'avons pas besoin d'écouter...

Bonzi aux journalistes : « Rinderknech, Gaston et moi n’avons pas besoin d’écouter tout ce que vous dites ! »

-

Après sa défaite contre Daniel Evans au 1er tour de Monte‐Carlo ce mardi, Benjamin Bonzi a évoqué la pres­sion qu’il pour­rait ressentir, en tant que « repré­sen­tant » de la relève du tennis fran­çais. Jo‐Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Gilles Simon et Richard Gasquet approchent tous de la fin, avec des magni­fiques carrière derrière eux. Les compa­rai­sons risquent de fuser. 

« Nous savons que nous sommes la nouvelle géné­ra­tion, mais nous n’avons pas de pres­sion. Nous ne voulons pas nous comparer à l’an­cienne géné­ra­tion. Peut‐être que notre géné­ra­tion est plus lente à réussir, mais avec Arthur, Gaston et moi‐même, nous faisons notre chemin. Nous ne voulons pas nous comparer aux anciens. Cela ne servi­rait qu’à nous mettre la pres­sion, chacun de nous suit son propre rythme », a répondu Bonzi avant de se montrer le plus honnête possible en s’adres­sant aux jour­na­listes : « Nous n’avons pas besoin d’écouter tout ce que vous dites ! ».

De votre envoyé spécial à Monte‐Carlo