AccueilATPATP - Monte CarloDjokovic : "Je suis très fier de ce que j'ai réalisé"

Djokovic : « Je suis très fier de ce que j’ai réalisé »

-

Novak Djokovic peut avoir un très large sourire. Le Serbe est devenu le premier joueur de l’his­toire à décro­cher les trois premiers Masters 1000 de la saison, à savoir Indian Wells, Miami et Monte‐Carlo. Une perfor­mance excep­tion­nelle qui confirme plus que jamais son statut d’in­con­tes­table maître du jeu. En confé­rence de presse, le numéro un mondial est revenu sur sa perfor­mance histo­rique sur le Rocher.

Sur son début de match poussif à l’image de la demi‐finale contre Rafael Nadal…

« Oui, je roule en diesel, vous avez parfai­te­ment raison. Cela me permet d’économiser beau­coup d’énergie mais ça prend plus de temps au démar­rage (rires). C’était une entame de match simi­laire à la demi‐finale contre Rafa (Nadal). Mais au final, une tout autre rencontre et des condi­tions de jeu très diffé­rentes aussi. Je pense avoir gagné ce match avec mon cœur et ma comba­ti­vité. Je ne pense pas avoir évolué au niveau que j’espérais et qui fut le mien cette semaine. Le mérite en revient à Tomas qui a joué de manière agres­sive en me pous­sant loin de la ligne et en me forçant à défendre constamment. »

Sur sa perfor­mance en finale, moins bonne que le reste de la semaine…

« J’essaie juste de rester avec la même inten­sité et concen­tra­tion sur chaque point parce que Tu peux être tendu quand tu n’es pas bien sur le court. J’ai du ajuster ma posi­tion et mes mouve­ments sur le court à plusieurs reprises. A la fin, je suis assis ici, avec le trophée ce qui est très spécial pour moi. Parfois, gagner sans la manière est néces­saire. C’est un début de saison remar­quable pour moi. Je ne pouvais pas demander un meilleur départ sur terre battue. »

Premier joueur de l’his­toire à remporter les trois premiers Masters 1000 de la saison…

« Le fait d’avoir gagné les trois premiers Masters 1000 de la saison et que personne ne l’avait fait, bien sûr que j’en suis conscient. Cela m’a donné plus de moti­va­tion. Je suis très fier de ce que j’ai réalisé. »

Sur son excep­tionnel début de saison 2015…

« Je ne sais pas honnê­te­ment combien de temps je peux conti­nuer à gagner comme ça. J’ai vécu une situa­tion simi­laire en 2011 lorsque j’ai gagné 40 matches d’affilée. Et on me deman­dait après chaque match combien de temps je pour­rais tenir. C’est quelque chose que ne je peux ni prévoir ni influencer. La seule chose que je peux faire c’est me reposer et récu­pérer. Je vais prendre une semaine de repos. J’ai joué beau­coup de matches, beau­coup voyagé et enchainé du dur à la terre. Je suis en bonne santé et très en confiance. Tout va dans la bonne direc­tion, J’ai juste besoin d’une petite pause, ce qui est tout aussi impor­tant que le temps passer sur le court à travailler. »