AccueilATPATP – Monte CarloFranulovic : « Federer ? Aujourd’hui, la réponse est non »

Franulovic : « Federer ? Aujourd’hui, la réponse est non »

-

Le coup d’envoi du Rolex Monte‐Carlo Masters a été donné ce jeudi avec la présen­ta­tion offi­cielle de l’édition 2018. Zeljko Franulovic, direc­teur du pres­ti­gieux Masters 1000 moné­gasque, a présenté son plateau avec la présence de sept des dix joueurs du Top 10. Zeljko Franulovic revient pour welovetennis.fr sur l’ac­tua­lité de son tournoi et notam­ment la ques­tion de la présence ou non de Roger Federer.

La liste est connue, Roger Federer n’est pas inscrit, mais existe‐t‐il encore une chance qu’il vienne sur le Rocher ?

Aujourd’hui, la réponse est non. Maintenant, on ne sait jamais comment il va jouer à Miami et ce qu’il va faire. Roger (Federer) fait aussi son programme en fonc­tion de ses résul­tats. On est toujours en contact, je le connais bien comme sa famille et ses proches. Je préfère dire non et s’il y a une surprise, tant mieux !

S’il décide de zapper une nouvelle fois la saison sur terre battue, comprenez‐vous ce choix ?

Il faut regarder ce qu’il dit : s’il décide de ne pas venir à Roland Garros, c’est clair qu’il ne jouera pas Monte‐Carlo, Madrid et Rome. Il y a un petit espoir si Roger fait un mauvais Miami, ce que je n’espère pas pour lui.

Juan Martin Del Potro n’est pas inscrit également…

Avec Juan Martin, c’est une situa­tion diffé­rente, même s’il peut encore demander une wild‐card. Il joue les tour­nois aux États‐Unis et après, il peut rentrer quelques jours chez lui en Argentine et voir sa famille. C’est une habi­tude. Il ne vient pas en Europe si tôt. C’est un cas tota­le­ment diffé­rent avec un joueur qui vient d’un autre conti­nent. Il existe encore une possi­bi­lité et jusqu’à vendredi 13 (avril). Cela s’est déjà produit avec Roger (Federer) : il s’était marié le mercredi avant le tournoi et il avait demandé une wild‐card le vendredi alors que personne ne s’y attendait. 

Autre absent, Stan Wawrinka. Avez‐vous eu de ses nouvelles ?

Il a encore des séquelles de son opéra­tion. Il va prendre encore un peu de temps pour se soigner. Aujourd’hui, il ne s’est pas inscrit et pour l’instant, il ne pense pas jouer. Mais si dans deux ou trois semaines il va mieux, il peut demander une wild‐card. Il préfère s’occuper de son genou. 

On a parlé des absents, parlons des présents. Même s’il a été perturbé par quelques pépins depuis janvier, Rafael Nadal reste le favori naturel et évident ?

Quand Rafa voit la terre, c’est comme nous quand on voit le soleil (rire) ! C’est sa maison, Monte‐Carlo est son fief. Niveau santé, il va bien. Il voulait vrai­ment jouer Acapulco, Indian Wells et Miami. Il s’est blessé à son genou à l’entraînement. Il a été un peu bloqué mais ce n’est pas une bles­sure grave. Il sera à Monaco le jeudi avant le tournoi.

Pensez‐vous que Novak Djokovic sera de nouveau perfor­mant sur terre battue ?

Comme il habite Monaco, je le vois assez souvent et je trouve qu’il va beau­coup mieux. J’espère que le tournoi de Miami va confirmer ce que je pense et qu’il va recom­mencer à être de nouveau compé­titif. Cela peut prendre encore quelques semaines, mais ce qui est essen­tiel, c’est la santé et il a soigné sa blessure.

Lucas Pouille, demi‐finaliste l’an dernier, a renoncé à Miami afin de se préparer au mieux pour la terre battue. A‑t‐il une carte à jouer selon vous ?

Je voyais Lucas effec­tuer une percée à Monaco l’année dernière et il a été demi‐finaliste. Il avait été arrêté par Ramos‐Vinolas et son coup droit de gaucher. Je pensais que c’était la percée défi­ni­tive de Lucas, il a eu des hauts et des bas et ça semble être à nouveau des hauts. Il est numéro dix mondial quand même ! Je le vois très bien à Monte‐Carlo, il joue bien sur terre battue. Il veut bien faire dans les Masters 1000. C’est un rendez‐vous idéal pour lui.

Article précé­dentShapovalov s’en sort bien
Article suivantÇa passe pour Pliskova
Instagram
Twitter