Accueil ATP ATP - Monte Carlo Nadal impérial !

Nadal impérial !

-

Fernando Verdasco, qualifié pour la première fois de sa carrière en finale d’un Masters 1000, n’a pas pesé lourd face à Rafael Nadal qui n’avait plus remporté de tournoi depuis Rome l’an dernier. Le Madrilène passe totalement à côté de son match et s’incline pour la dixième fois face au roi de la terre battue, comme Verdasco l’avait lui même déclaré hier.

Il y a tout juste six ans, Rafael Nadal débutait une incroyable série sur cette surface avec quatre victoires à Roland Garros, 5 titres à Monte Carlo et Barcelone et 4 à Rome. Aujourd’hui, après avoir connu une année difficile entre blessures à répétition et problèmes personnels, l’actuel n°3 mondial renoue presque logiquement avec la victoire sur le court central du Monte Carlo Country Club.

Dès le début du match, le plus jeune des deux joueurs ne laisse aucune chance à son adversaire en jouant de manière agressive comme à son habitude. Crispé, Fernando Verdasco commet trop d’erreurs pour seulement 12 points remportés dans le premier set. Rapidement dépassé par les évènements, le Madrilène abdique et lâche le set 6 jeux à 0.

Le deuxième set partait sur les mêmes statistiques. Pourtant, la tête de série n°6 du tournoi tentait plus de coups malgré la montagne qui se trouvait face à lui. Mais à 4 jeux à 1, Fer, comme le surnomme ses proches, remporte un des plus beaux points du match. A genou sur le court central tant il était surpris de réaliser un tel point, le Madrilène ne pourra cependant pas revenir à 4/2. C’est finalement sur une nouveau coup droit gagnant de son rival que Verdasco s’incline définitivement 6/0, 6/1 en une heure et 25 minutes de jeu, laissant ainsi son compatriote et ami Rafael Nadal s’imposer à Monte Carlo pour la sixième année consécutive. Au sol, le n°3 mondial laisse couler quelques larmes avant de véritablement craquer sur son banc sous les yeux fiers de son oncle et entraîneur Toni Nadal.

Au terme d’un tournoi de Monte Carlo qu’il n’avait jamais survolé de cette manière, Rafa peut désormais se rassurer pour la suite de la saison, lui qui était à la recherche de confiance depuis plusieurs mois.

De son côté, Fernando Verdasco a sans doute été rattrapé par l’ampleur de l’évènement. Mais le Madrilène devrait repartir de Monaco avec une bonne dose de confiance pour les prochains Masters 1000, lui qui n’avait encore jamais réussit à passer le cap des quarts de finales dans ce type de tournois où il faudra désormais le suivre plus souvent.

Instagram
Twitter