AccueilATPATP - Monte CarloNieminen sort Del Potro !

Nieminen sort Del Potro !

-

Exploit de Jarkko Nieminen ! Le Finlandais s’offre Juan Martin Del Potro, à Monte‐Carlo. Rien que ça. Une victoire 6–4 4–6 7–6(4). Il affron­tera Novak Djokovic en quarts de finale.

Jamais deux sans trois… Le dicton s’est vérifié aujourd’hui ! Tomas Berdych était tombé ce matin, face au facé­tieux Fabio Fognini. Andy Murray, lui, avait été écrasé par Stanislas Wawrinka cet après‐midi. Pour Juan Martin Del Potro, les choses semblaient d’emblée mal embar­quées. En perdant le premier set 6–4, il inquié­tait déjà. Mais l’exemple de Novak Djokovic, juste avant, nous inci­tait à un certain opti­misme pour l’Argentin. Le deuxième set nous conforte dans cette opinion. Del Potro égalise et on ne le voit pas laisser ce match lui échapper, même si son niveau de jeu peut poser ques­tion. C’est la force des tops players que de savoir retourner des situa­tions mal embar­quées, malgré des faiblesses ponc­tuelles évidentes. C’est égale­ment le problème des outsi­ders, que de ne pas savoir conclure ou de laisser échapper une rencontre qu’ils ont attaqué pied au plan­cher. Mais Jarkko Nieminen nous a prouvé le contraire ! Ce tren­te­naire, ex‐top 20, a fait parler l’ex­pé­rience et un moral d’acier pour s’ac­cro­cher tout au long de la troi­sième manche. Jusqu’au tie‐break… Il y prend les devants, puis se fait rejoindre, avant de reprendre la direc­tion des opéra­tions… Les points sont longs et accro­chés, Nieminen est sur la défen­sive mais sort quelques coups du bout du monde pour se mettre dans une posi­tion idéale. 5–4 en sa faveur. C’est là que Juan Martin Del Potro, souf­frant appa­rem­ment d’un début de crampes, retourne vers sa chaise, semblant faire appel au kiné. Drôle d’in­ter­rup­tion – au point que l’on pour­rait entre­tenir quelques soup­çons quant à son bien fondé… – Mais Jarkko ne cède pas. Et conclut, grâce à une ultime faute de son adver­saire. Avec 51 points gagnants pour 40 fautes directes, il réalise une perfor­mance rare. Et bat son 11ème top 10 en carrière, en 78 tenta­tives. Un exploit majus­cule, qui montre bien à quel point il est diffi­cile de passer du dur à l’ocre à ce moment de la saison. L’adaptation a fait une nouvelle victime… Nieminen peut savouer – et se recon­cen­trer. Un numéro un mondial l’at­tend demain.

C’est un nouvelle tête qui tombe aujourd’hui, après Tomas Berdych et Andy Murray. Incroyable ! Et voilà Nieminen qui s’en va défier Novak Djokovic en quarts de finale.