AccueilATPATP - Monte CarloOn n'arrête plus Djokovic !

On n’arrête plus Djokovic !

-

Novak Djokovic remporte à Monte Carlo son 3e Master 1000 d’af­filée après Indian Wells et Miami en domi­nant Tomas Berdych en finale, 7–5 4–6 6–3. Le numéro 1 mondial s’ad­juge ainsi le 52e titre de sa carrière, le 4e cette année et le 23e en Master 1000. Ébouriffant !

Ce Djokovic modèle 2015 nous fait déci­dé­ment beau­coup penser au Novak version 2011. S’il ne surfe pas sur la même série d’in­vin­ci­bi­lité qu’à l’époque – bien qu’il soit invaincu depuis sa finale perdue à Dubaï face à Roger Federer en février dernier – le Serbe se montre tout aussi impres­sion­nant dans l’en­chaî­ne­ment des matches, des tour­nois et surtout des victoires. En s’im­po­sant ce dimanche à Monte Carlo, l’élève de Boris Becker est même devenu le premier joueur de l’his­toire à remporter les 3 premiers Masters 1000 de l’année d’af­filée, que sont Indian Wells, Miami et Monaco.

Cette semaine sur le Rocher, Djoko’ a une nouvelle fois prouvé qu’il était bien le patron du tennis du moment. Après avoir succes­si­ve­ment battu Ramos‐Vinolas, Haider‐Maurer, Cilic puis Nadal, à chaque fois en deux sets, le Serbe a bouclé sa virée moné­gasque par une victoire sur Tomas Berdych en finale, en trois manches cette fois. 

Appliquant métho­di­que­ment sa tactique, consis­tant à déplacer un maximum son adver­saire tout en variant les effets, le tout afin d’éviter de placer le Tchèque dans sa zone de confort, le Serbe rempor­tait d’abord une première manche serrée, 7–5, après près d’une heure de jeu. Mais à 3–2 Djokovic seconde manche, alors qu’on sentait le numéro 1 mondial lancé vers la victoire, la pluie s’in­vi­tait sur le fraî­che­ment nommé Court Rainier III. Une inter­rup­tion salva­trice pour Berdych qui, à son retour des vestiaires, réus­sis­sait un excellent passage pour breaker le Serbe et revenir à un set partout. 

Pas le moins du monde gêné par ce « contre­temps », Novak Djokovic repre­nait son entre­prise de destruc­tion massive dans l’ul­time acte, se déta­chant très rapi­de­ment 4–0 (double break). Le Tchèque jetait alors ses dernières forces dans la bataille et repre­nait un break de retard. Insuffisant. Au moment de conclure, Nole serrait le jeu et jouait en patron pour décro­cher son 23eme Masters 1000. Surtout, Nole entre dans l’his­toire en deve­nant le premier joueur à réaliser un quadruplé, à savoir Open d’Australie, Indian Wells, Miami et Monte‐Carlo ! Ne cher­chez plus, Novak Djokovic est le maître du jeu.

De votre envoyée spéciale à Monte‐Carlo