AccueilATPATP - Monte CarloRafael Nadal : "La victoire me donne de l’énergie positive"

Rafael Nadal : « La victoire me donne de l’énergie positive »

-

Un Rafael Nadal heureux s’est présenté face à la presse, après son titre à Monte‐Carlo. Le Majorquin revient sur la manière dont il est parvenu à remporter ce nouveau trophée, le huitième dans ce tournoi. Il aborde égale­ment la ques­tion de Novak Djokovic et l’im­por­tance d’avoir enfin brisé sa spirale néga­tive de défaites face au Serbe.

<

Huitième victoire à Monte‐Carlo…
« J’ai toujours adoré ce tournoi depuis que je suis enfant. Vraiment. L’un de mes rêves quand j’étais petit était de jouer ici. C’est un tournoi chargé d’histoire, un endroit où lorsque vous êtes enfant, vous pouvez voir toutes vos idoles. C’est un tournoi que tout le monde veut avoir la chance de jouer un jour. Pour le remporter huit fois, la première chose dont vous avez besoin, c’est de chance. Parce qu’il faut se sentir bien, ne pas être blessé et être dans les meilleures condi­tions huit ans de suite. C’est la première chose. Ensuite, il faut jouer presqu’à la perfec­tion pour remporter huit titres de suite, tout spécia­le­ment en Masters 1000. Parce que tous les meilleurs du monde jouent. Il vous suffit de jeter un œil aux finales que j’ai jouées ici, vous verrez qu’à chaque fois, j’ai dû jouer contre des membres du top 6 ou quelque chose comme ça. Cela rend la victoire encore plus diffi­cile, non ? Plusieurs facteurs doivent donc être réunis pour que cette situa­tion spéciale se produise. Et cela a été le cas. Et je tiens à remer­cier l’organisation, tous les gens qui sont venus me soutenir année après année, toutes les personnes qui rendent ce tournoi possible. »

Le pour­quoi de son bonheur…

« La première chose qui me rend heureux c’est d’avoir gagné Monte‐Carlo. Il s’agit pour moi du plus beau des Masters 1000. Débuter la saison sur terre en gagnant ici, c’est un senti­ment extra­or­di­naire. Je l’ai déjà dit, mais ce tournoi est très parti­cu­lier pour moi. Ensuite, mon niveau de tennis a été élevé durant mes quatre derniers matches. Et le premier set de la finale a été le meilleur de la semaine pour ce qui est du niveau de jeu, je crois. Cela aussi me rend très heureux. Et enfin, gagner contre Novak en finale après en avoir perdu quelques‐unes fait qu’il s’agit d’un résultat parti­cu­liè­re­ment impor­tant, bien sûr. »


La fin de sa spirale infer­nale face à Novak Djokovic…

« Bien sûr, c’était impor­tant de réussir à briser cette série de défaites. C’était impor­tant de remporter le Monte‐Carlo Rolex Masters une fois de plus. Mais demain ce sera déjà un autre jour, je serai en train de m’entraîner à Barcelone afin d’être prêt pour le tournoi. Et j’ai hâte. Parce que la victoire ici me donne de l’énergie posi­tive pour conti­nuer à travailler dur et à donner le meilleur de moi tous les jours. »

Le livre « Grand Chelem, mon amour » est dispo­nible. Retrouvez les 40 matches de légendes de la décennie 2001–2011. Un livre de la rédac­tion de GrandChelem/Welovetennis.

Article précédentLes Bryan, encore et toujours
Article suivantDjokovic respectueux