AccueilATPATP - Monte CarloRinderknech : "Je ne suis pas dépendant de mon service, ce qui...

Rinderknech : « Je ne suis pas dépendant de mon service, ce qui n’est pas le cas d’Opelka ou Isner »

-

En confé­rence de presse après sa défaite contre Fabio Fognini au 1er tour à Monte‐Carlo, Arthur Rinderknech était satis­fait de sa perfor­mance. Avec assu­rance, il n’a pas voulu non plus se ranger dans la caté­gorie des « gros serveurs ». Pour lui, son jeu est plus que cela. 

« Mon jeu est diffé­rent de celui d’Opelka. J’ai un bon service, mais aujourd’hui, il n’a pas bien marché, mais cela ne m’a pas empêché de riva­liser avec un spécia­liste de la terre battue qui a remporté de grands tour­nois. Je ne suis pas dépen­dant de mon service, ce qui n’est pas le cas d’Opelka ou Isner », a noté le Français. 

De votre envoyé spécial à Monte‐Carlo