AccueilATPATP - MontpellierGasquet : "Je me suis accroché"

Gasquet : « Je me suis accroché »

-

Crédit photo : Open Sud de France

Bousculé par Pierre‐Hugues Herbert, Richard Gasquet a eu le dernier mot dans ce duel franco‐français (7–6(3), 5–7, 6–3). Le Biterrois s’at­ten­dait à souf­frir face à l’Alsacien, mais reste satis­fait de sa performance.

Richard, ce match a été bien plus compliqué que celui face à Daniil Medvedev…

Je savais que ce serait diffi­cile face à Pierre‐Hugues, surtout sur une surface rapide. Il peut récolter beau­coup de points gratuits avec son service, il a du talent. Il m’a breaké très vite, j’ai eu un peu de réus­site au tie‐break. Au deuxième set, je n’ai pas eu une seule occa­sion, car il a extrê­me­ment bien servi. Je me suis battu pour faire ce break capital au troi­sième. Je me suis accroché sur tous les points. 

Étiez‐vous crispé ?

Je savais que la rencontre serait diffi­cile. Il a un gros service, il tente beau­coup de choses. Ce n’était pas le même style de jeu qu’hier (lire ce mercredi, face à Daniil Medvedev). Face à un tel serveur, tu sais que ça va se jouer sur peu de points. Il frappe beau­coup, il te laisse peu jouer. De mon côté, j’ai fait mon match, j’ai bien servi, je me suis accroché, j’ai joué mon niveau.

Comment trouvez‐vous les condi­tions de jeu ?

Je trouve que c’est plus rapide que l’année dernière, avec les balles aussi. Elles sont plus rapides que par le passé. Ça change un peu.

En quarts de finale, vous allez affronter Damir Dzumhur, 30e mondial…

Je ne l’ai jamais joué, il a gagné deux tour­nois l’année dernière. Il a très bien joué, il s’accroche, je sais que ça va être compliqué. Il court beau­coup, il est intel­li­gent sur le court, il commet peu d’erreurs et il est bon en revers. C’est un mec sérieux. Ce sera un match diffé­rent, tout aussi diffi­cile mais dans un autre registre.

De votre envoyé spécial à Montpellier