AccueilATPATP - MontpellierGoffin : "Ça fait plaisir de retrouver la forme"

Goffin : « Ça fait plaisir de retrouver la forme »

-

Crédit photo : Open Sud de France

Battu au deuxième tour de l’Open d’Australie, David Goffin se relance et dispu­tera les demi‐finales de l’Open Sud de France. Le Belge a impres­sionné lors de sa victoire sur Karen Khachanov (6–4, 6–4).

David, vous avez réalisé un match plein…

C’était un très bon match, proba­ble­ment mon meilleur de l’année pour le moment. Ça fait plaisir de retrouver la forme. Le physique va bien et j’ai enchaîné quatre victoires d’affilée. Ça fait toujours du bien pour les jambes et le moral. Il y a eu la manière aujourd’hui (lire ce vendredi) : j’ai très bien servi, j’ai été agressif et j’ai dominé les échanges. Tout était plus ou moins sous contrôle vu de l’extérieur, mais il fallait rester attentif, car il frappe fort et je devais garder ma posi­tion sur le court. Ça pouvait vite tourner, car en quelques coups de raquette, il pouvait revenir, surtout sur une surface rapide. Je suis content d’avoir pu maîtriser.

Avec la Coupe Davis et cette quali­fi­ca­tion pour les demies, votre saison est‐elle lancée ?

J’ai pu me reposer en rentrant d’Australie afin de bien préparer la Coupe Davis et être en forme. J’y ai obtenu deux victoires, ça donne toujours de la confiance de pouvoir gérer cette pres­sion de jouer pour son pays. J’ai pu enchaîner sans avoir perdu trop d’énergie ce week‐end à Lièges. Ça m’a donné beau­coup de confiance. Quatre matchs de suite, ça fait du bien.

Existe‐t‐il un effet positif de la Coupe Davis ?

Ça dépend. J’ai vrai­ment pris ce tour de Coupe Davis pour me relancer et me faire plaisir. En Coupe Davis, ce sont des matchs que j’aime bien. J’étais bien entouré, mes amis, ma famille car c’était à Lièges, la ville où je suis né. Je me suis dit que j’al­lais faire le truc à fond pour essayer de me relancer et ça m’a bien aidé. Il y a parfois beau­coup de pres­sion quand on joue pour son pays, ça peut être à double tran­chant, comme nous miner le moral quand on est un peu téta­nisé par l’enjeu. J’ai bien géré et cela m’a donné de la confiance pour la suite.

De votre envoyé spécial à Montpellier