Accueil ATP ATP - Montpellier Mannarino : "Je ne peux pas me permettre de ne pas jouer...

Mannarino : « Je ne peux pas me permettre de ne pas jouer un mois »

-

Enfin. Adrian Mannarino n’avait toujours pas gagné le moindre match en 2020 après trois tournois et trois éliminations dès le premier tour (Doha, Auckland et Open d’Australie). « Ce n’est qu’une petite victoire au premier tour, mais ça fait toujours du bien d’ouvrir le compteur après une tournée australienne pas très fleurissante au niveau des résultats » a commenté le Tricolore en conférence de presse.

Le Francilien de 31 ans (45e) a expliqué avoir été gêné par des blessures en fin de saison qui ont perturbé sa préparation : « J’ai eu beaucoup de mal à finir l’année dernière avec une blessure au genou et une au pied qui m’ont pas mal embêté sur toute la fin de saison. J’ai le nécessaire au niveau des soins pour reprendre 2020 à fond mais cela a pris un peu plus de temps que prévu. Je n’ai pas pu m’entraîner correctement cet hiver avec une seule semaine avant de partir en Australie quand les joueurs se préparent pendant plus d’un mois. Je suis arrivé à court de forme, pas prêt et j’ai connu deux semaines compliquées. J’ai commencé à bien joué en arrivant à Melbourne où j’ai eu un tableau difficile avec Thiem d’entrée (sourire). Ce n’est pas le premier tour que tu attends mais le niveau de jeu a été plutôt bon. Je ne suis plus gêné par mes blessures et je peux m’entraîner à fond. Je fais les efforts au quotidien, le niveau est bon et j’espère que ça va payer. »

Avec une intersaison tronquée, Adrian Mannarino va-t-il s’accorder une période de préparation pour compenser ce manque ? « Je ne suis pas l’un des meilleurs au monde, je suis entre 30 et 60, alors je ne suis pas protégé dans les tournois. Je suis un peu dépendant des tableaux, ma stratégie est de jouer le plus possible de tournoi en attendant qu’une brèche s’ouvre avec un tableau plus propice. Je ne peux pas me permettre de ne pas jouer un mois. Les très bons joueurs jouent des 250 comme ici, alors ça devient très dur de monter au classement. Il faut jouer le maximum et attendre la semaine qui nous sourit un peu plus. »

De votre envoyé spécial à Montpellier

Crédit photo : Open Sud de France

Instagram
Twitter