Accueil ATP ATP – Montpellier Monfils : « Je n’aime pas le terme de défendre ses points »

Monfils : « Je n’aime pas le terme de défendre ses points »

-

Tête de série numé­ro 1 de l’Open Sud de France de Montpellier, Gaël Monfils retrouve un tour­noi qui lui a sou­vent réus­si dans le pas­sé avec deux titres (2010 et 2014) et une finale (2012). Le Parisien s’est pré­sen­té en confé­rence de presse où il a d’a­bord don­né de ses nou­velles après l’Australie : « Je vais bien, j’étais chez moi où je me suis entraî­né quelques jours et je me sen­tais plu­tôt bien. Au pre­mier tour de l’Australie, je me suis fait un peu mal au poi­gnet, mais ça va mieux même si j’ai tou­jours une micro gêne qui ne m’empêche pas de m’entraîner. »

Le numé­ro 1 fran­çais débute une période où en 2019 il avait enchaî­né une demie à Sofia, un titre à Rotterdam puis une nou­velle demie à Dubaï. De quoi rajou­ter une pres­sion ? « Je l’avais en tête (reve­nir à Montpellier). On avait un fort objec­tif pour l’Open d’Australie mais je suis tom­bé sur plus fort que moi (Dominic Thiem en hui­tième de finale). En ren­trant j’ai eu l’appel de Montpellier où il y avait la pos­si­bi­li­té de jouer. Cela fai­sait sens car cela fera 10 jours depuis mon retour (il est pro­gram­mé jeu­di). Je n’aime pas tou­jours ce terme de défendre les points. J’ai envie de gagner un 250, puis de rega­gner un 500 comme je l’ai fait l’an der­nier. Je ne me mets pas une pres­sion sup­plé­men­taire, la sai­son est encore longue. »

De votre envoyé spé­cial à Montpellier

Article pré­cé­dentThiem renonce
Article sui­vantTerminus pour Hoang
Instagram
Twitter