AccueilATPATP - MontpellierMonfils : "Je n'aime pas le terme de défendre ses points"

Monfils : « Je n’aime pas le terme de défendre ses points »

-

Tête de série numéro 1 de l’Open Sud de France de Montpellier, Gaël Monfils retrouve un tournoi qui lui a souvent réussi dans le passé avec deux titres (2010 et 2014) et une finale (2012). Le Parisien s’est présenté en confé­rence de presse où il a d’abord donné de ses nouvelles après l’Australie : « Je vais bien, j’étais chez moi où je me suis entraîné quelques jours et je me sentais plutôt bien. Au premier tour de l’Australie, je me suis fait un peu mal au poignet, mais ça va mieux même si j’ai toujours une micro gêne qui ne m’empêche pas de m’entraîner. »

Le numéro 1 fran­çais débute une période où en 2019 il avait enchaîné une demie à Sofia, un titre à Rotterdam puis une nouvelle demie à Dubaï. De quoi rajouter une pres­sion ? « Je l’avais en tête (revenir à Montpellier). On avait un fort objectif pour l’Open d’Australie mais je suis tombé sur plus fort que moi (Dominic Thiem en huitième de finale). En rentrant j’ai eu l’appel de Montpellier où il y avait la possi­bi­lité de jouer. Cela faisait sens car cela fera 10 jours depuis mon retour (il est programmé jeudi). Je n’aime pas toujours ce terme de défendre les points. J’ai envie de gagner un 250, puis de rega­gner un 500 comme je l’ai fait l’an dernier. Je ne me mets pas une pres­sion supplé­men­taire, la saison est encore longue. »

De votre envoyé spécial à Montpellier

Article précédentThiem renonce
Article suivantTerminus pour Hoang