Accueil ATP ATP – Montpellier Monfils : « Je suis neu­vième mon­dial, je ne vais pas dire que…

Monfils : « Je suis neuvième mondial, je ne vais pas dire que j’ai envie d’être 15e »

-

Lors de sa confé­rence de presse avant ses débuts à l’Open Sud de France de Montpellier, Gaël Monfils a été inter­ro­gé sur ses objec­tifs, lui qui a tou­jours dit qu’il vou­lait « cla­quer » un gros truc en Grand Chelem et inté­grer le Top 5.

Alors qu’est-ce qui lui manque ? Le numé­ro 1 fran­çais s’est mon­tré assez lucide avec une réponse en forme de mise au point : « Il manque beau­coup de choses. Être Top 5, c’est un objec­tif, un gros objec­tif. Les gens disent que je ne gagne pas, mais je suis neu­vième mon­dial, je ne vais pas dire que j’ai envie d’être 15e. C’est un objec­tif, une pos­si­bi­li­té et c’est pour­quoi je me réveille et je m’entraîne tous les jours. Maintenant si je finis l’année dans le Top 10, je serai très content aus­si car c’est très dur d’y par­ve­nir. Je me chal­lenge, alors qu’est-ce qui manque, de la réus­site à pou­voir jouer mon meilleur ten­nis contre ces mecs en Grand Chelem. On arrive à les battre de temps en temps mais pas dans les moments pro­pices et les gros tour­nois. Les accro­cher, oui on y arrive, mais il faut arri­ver à les gagner sur les gros matchs. Après on nous dit sou­vent que men­ta­le­ment on n’y arrive pas. Mentalement, il n’y a rien, il faut dire la véri­té et c’est par­fois dur, mais les mecs sont juste plus forts. Avec le coach, le but est d’arriver à mieux jouer dans les moments impor­tants, se mettre dans la posi­tion de jouer ces mecs régu­liè­re­ment en 18, 14, cher­cher à les battre et oser à faire autre chose. »

Crédit pho­to : Open Sud de France

De votre envoyé spé­cial à Montpellier

Instagram
Twitter