AccueilATPATP – MontréalNadal : « Ici, il y a toujours ce problème des balle »

Nadal : « Ici, il y a toujours ce problème des balle »

-

Vainqueur de Dan Evans en deux manches (7–6(6), 6–4) lors d’un match inter­rompu par la pluie, Rafael Nadal sait que le chemin est encore long notam­ment après une période sans le moindre match offi­ciel : « Ce n’est que le premier jour, il est toujours diffi­cile de rejouer après une « trêve » aussi impor­tante. Après Wimbledon, la pres­sion retombe car l’en­chaî­ne­ment lié à la terre‐battue et l’herbe est éprou­vant. À la fin de Wimbledon, c’est comme si ton corps te dit stop, de demande de réduire un peu cette tension incroyable, il a besoin de récu­pérer. Aujourd’hui, le prin­cipal était de gagner. Je sais que les victoires vont arriver lente­ment. Je me suis bien entraîné ces temps‐ci. Aujourd’hui (lire ce mercredi), je suis globa­le­ment content de ma perfor­mance, demain (lire ce jeudi) j’aurai un autre défi à relever. Plus je gagnerai des matches, plus mes sensa­tions seront de retour. »

Ravi de l’avoir emporté, Rafael Nadal a quand même insisté sur un point qui perdure et qui ne le satis­fait pas : « Le court est rapide mais les balles* ont toujours le même problème. Elles sont dures pour le coude et le poignet. Elles sont trop lourdes. Le problème est le même depuis des années. La marque cherche à s’amé­liorer, mais je ne pense pas qu’ils ont été capables de changer les choses pour l’ins­tant donc il faut faire avec. »

* La balle offi­cielle du tournoi est Penn.

Instagram
Twitter