AccueilATPATP - Moselle OpenPouille : «À un moment, j'étais tellement négatif que j'en venais à...

Pouille : « À un moment, j’étais tellement négatif que j’en venais à dire beaucoup de conneries sur le court »

-

Aujourd’hui 142e mondial, Lucas Pouille travaille sans relâche pour retrouver un bon niveau de jeu et remonter au clas­se­ment avant l’Open d’Australie. Finaliste à Cassis, quart de fina­liste à Rennes, et désor­mais en huitièmes à Metz, le Français va un peu mieux. Mais il sait qu’il peut encore large­ment faire mieux.

« C’est bien de gagner sans jouer son meilleur tennis, mais pour la suite, il faudra un meilleur état d’es­prit. À un moment, j’étais telle­ment négatif que j’en venais à dire beau­coup de conne­ries sur le court. Pour battre de meilleurs joueurs, au‐delà du tennis, il faudra être bon sur l’at­ti­tude », a assuré Lucas Pouille en Moselle, dans des propos rapportés par L’Equipe. 

Un gros test l’at­tend dès ce jeudi. Il affronte le vain­queur du Masters 1000 de Miami, Hubert Hurkacz, à 15h30. 

Instagram
Twitter