AccueilATPATP - MunichTsonga tombe sur un as

Tsonga tombe sur un as

-

Jo‐Wilfried Tsonga s’est incliné dès son entrée en lice, à Munich. La tête de série numéro un du tournoi s’est fait dominer par Tommy Haas, 6–1 6–4, en 59 minutes.

Jo‐Wilfried Tsonga n’aime pas entendre dire qu’il n’est pas un joueur de terre battue. « Ce n’est pas vrai, on va me répondre que je n’ai rien gagné sur terre. Je ne sais pas quoi dire. La seule chose qui est sûre, c’est que je peux vrai­ment bien jouer sur cette surface », a t‑il expliqué derniè­re­ment sur le site de la FFT. Mais la ques­tion risque de revenir en boucle après cette nouvelle défaite.

Tsonga le répète régu­liè­re­ment : il a du mal à trouver de l’ef­fi­ca­cité sur l’ocre. « Je suis un joueur qui a quand même besoin de bien se préparer, Monte‐Carlo, ça restait un tournoi où il fallait que je retrouve des repères.« Aujourd’hui, Jo n’en a trouvé aucun sur la terre de Munich. Dans le premier set, le voilà dominé, n’ar­ri­vant pas à poser son jeu. Il ne remporte que 47% des points sur sa mise en jeu. Il se fait breaker à deux reprises et se retrouve mené 5–0. En face, Tommy Haas s’ap­puie sur une belle soli­dité au service, avec 76% de points remportés derrière et aucune balle de break concédée. L’ex‐numéro deux mondial ne faiblit pas et remporte la manche 6–1 en même pas 20 minutes. Dans la seconde, Tsonga fait illu­sion, avant de céder une nouvelle fois son service au cinquième jeu. De son côté, Haas continue sur sa lancée et remporte la manche 6–4. Jo s’in­cline sans inquiéter une seule fois la mise en jeu de son rival. Tommy Haas s’im­pose logi­que­ment 6–1 6–4, en 59 minutes.

C’est une grosse surprise, mais on ne peut s’empêcher d’être heureux pour le talen­tueux Tommy. Il bat un top 10 pour la première fois depuis Wimbledon 2009 et un succès sur Novak Djokovic. Invité par les orga­ni­sa­teurs du tournoi, il réalise une superbe perfor­mance. Attention, néan­moins : au prochain tour, il ne faudra pas se relâ­cher face à Marcos Baghdatis. Les deux hommes se sont déjà affrontés une fois en 2005, à Bâle, et l’Allemand s’était incliné 6–2 6–3. Mais, face à son public, Tommy Haas aura à cœur de bien faire et tentera de se hisser en demi‐finale.

La raquette de Gilles Simon, ici !