AccueilATPATP - Nur-SultanAlcaraz rate sa première en tant que numéro 1 mondial, le lucky-loser...

Alcaraz rate sa première en tant que numéro 1 mondial, le lucky‐loser Goffin en profite !

-

Une victoire et deux défaites, c’est le bilan de Carlos Alcaraz depuis son sacre à l’US Open le 11 septembre dernier, le propul­sant au sommet du tennis mondial. Les deux premiers matchs ont été joués sous les couleurs de l’Espagne, lors de la Coupe Davis. 

Ce mardi, il a été battu par le lucky‐loser David Goffin (66e) dès son entrée en lice sur l’ATP 500 de Nur‐Sultan, pour son retour sur le circuit : 5–7, 3–6, en 1h50 de jeu. Il aurait dû affronter l’autre « crack » de la géné­ra­tion 2003, Holger Rune. Mais ce dernier a déclaré forfait après sa finale perdue à Sofia, et le Belge a su saisir sa chance face à un Alcaraz dans la préci­pi­ta­tion, pas à 100% de ses capa­cités au vu de certains échanges. 

Goffin est toujours diffi­cile à manoeu­vrer. Excellent contreur, avec sa qualité de retour et sa résis­tance aux rallyes, il a frustré Alcaraz, parfois dépassé voire même perdu en l’ab­sence son entraî­neur, Juan Carlos Ferrero, resté en Espagne. 

Les statis­tiques illus­trent la pres­ta­tion déce­vante du plus jeune numéro 1 mondial de l’his­toire : 15 coups gagnants pour 34 fautes directes, 48% de points remportés derrière sa première balle. 

Le vain­queur de l’US Open ne s’at­ten­dait pas à grimper aussi vite. Il visait le top 15 en fin de saison. Son épopée new‐yorkaise pèse sans doute encore, physi­que­ment et menta­le­ment. Pour la première fois depuis 67 matchs (!), il ne remporte aucun set.

Goffin lui, perdait contre Lucas Nardi (152e) en quali­fi­ca­tions dimanche. Il bat Carlos Alcaraz ce mardi et file en huitièmes de finale où il retrou­vera Adrian Mannarino, tombeur de Stanislas Wawrinka.