AccueilATPATP - Open 13Kukushkin intraitable

Kukushkin intraitable

-

Le Kazakh est vrai­ment à son meilleur niveau et il l’a encore prouvé face à un Ugo Humbert volon­taire mais dépassé par son adver­saire. Kukushkin s’im­pose en deux manches (6–4, 6–4) et jouera la 4e finale de sa carrière sur le circuit prin­cipal. Pour le Français, c’est la fin d’une semaine de rêve.

Un chiffre symbo­lise à lui seul la faillite d’Ugo Humbert, c’est le nombre de points marqués sur le service de son adver­saire : 0 dans la première manche. Pour le reste, Kukushkin a fait du Kukushkin. C’est‐à‐dire une régu­la­rité de métro­nome et un tennis‐pourcentage qui fait des ravages. En face, Ugo tentait l’im­pos­sible mais le break réalisé tôt permet­tait au Kazakh de boucler le set sans problème. Le public avait beau pousser, Ugo faisait bien de la résistance. 

Si la veille, le Français semblait libéré, aujourd’hui, on sentait sur certains points un manque de relâ­che­ment alors que c’est sa grande force. A 2 partout, ce qui devait arriver arriva, le Français se faisait encore breaker. Mais Ugo se battait et tentait de revenir. Plus agressif, il montait alors plus au filet et faisait même preuve de beau­coup de créa­ti­vité. Cela payait, Ugo obte­nait ses deux premières balles de break à 4–6, 3–4 (15–40) et égali­sait à 4 jeux partout. Hélas, cette débauche d’énergie allait se payer cash et Kukushkin repre­nait la tête et servait pour le match. Quelques minutes plus tard, il pouvait lever les bras au ciel, le voila en finale de l’Open 13 à 31 ans.