AccueilATPATP - Open 13Marseille, le must des ATP 250 ?

Marseille, le must des ATP 250 ?

-

Les premiers matches du tableau final de l’Open 13 Provence débutent ce lundi en fin de journée. L’occasion de se pencher sur le tournoi marseillais qui possède le plus beau plateau de son histoire. De quoi riva­liser avec Doha, tournoi souvent consi­déré comme la réfé­rence des ATP 250…

« Au regard du plateau sportif qui est proposé, sans doute le meilleur de l’his­toire du tournoi, l’Open 13 s’ins­crit comme une réfé­rence. » Avant le lance­ment de l’édition 2016, Jean‐François Caujolle a le sourire. Le patron du tournoi marseillais peut l’avoir puis­qu’il peut compter sur la présence de trois joueurs du Top 10 avec Stan Wawrinka, Tomas Berdych et Richard Gasquet. Mais ce n’est pas tout puisque Marin Cilic, Gilles Simon, David Goffin, Gaël Monfils, Benoit Paire (un total de sept joueurs du Top 20) mais aussi les jeunes pousses comme Alexander Zverev, Hyeon Chung, Quentin Halys et le showman, Nick Kyrgios, seront de la partie.

« Une densité exceptionnelle »

Autant de joueurs de qualité qui permettent d’assurer « une densité excep­tion­nelle » comme le souligne Jean‐François Caujolle. Une densité qui se justifie par les noms donc mais aussi par les chiffres. La tête de série numéro 8, Benoit Paire, était 21eme au moment du tirage au sort (22eme cette semaine, ndlr). Du côté de Rio, ATP 500 qui se tient la même semaine, Thomaz Bellucci, le numéro 8 du tournoi, était 30eme lors du tirage au sort (32eme ce lundi, ndlr). Évidemment, il est diffi­cile de comparer un événe­ment indoor euro­péen et un tournoi sur terre battue en Amérique du Sud pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un véri­table choix de la part des joueurs.

Marseille « riva­lise avec Doha »

Alors si on se réfère à Doha, régu­liè­re­ment consi­déré comme la réfé­rence des ATP 250, le tournoi phocéen n’a pas de quoi rougir. L’événement qatari jouit d’une posi­tion favo­rable dans le calen­drier en étant la première semaine de la saison. Cette année, quatre joueurs du Top 10 étaient au rendez‐vous avec Novak Djokovic, Rafael Nadal, Tomas Berdych et David Ferrer. Là encore, si on compare les têtes de série, Marseille l’emporte : Benoit Paire 21eme contre Leonardo Mayer, 35eme à l’époque. Jean‐François Caujolle en a conscience comme il le disait dans les colonnes de La Provence : « On riva­lise avec le tournoi de Doha, dans la même caté­gorie (ATP 250) mais qui dispose de fonds bien plus impor­tants. C’est notam­ment dû à une belle fidé­lité du public et de nos parte­naires. » Grâce à une économie stable que ne cesse d’ap­puyer Jean‐François Caujolle, lui qui est sans doute le plus franc sur la ques­tion des garan­ties, l’Open 13 Provence est devenu un événe­ment incon­tour­nable du circuit. La 24eme édition s’annonce plus spec­ta­cu­laire que jamais…

Instagram
Twitter