Gasquet assure

-

Qualification de Richard Gasquet pour les quarts de finale du tournoi de Pékin. Le Français a dominé Bernard Tomic, 7–6(2) 6–4. Il affron­tera David Ferrer au prochain tour.

Richard Gasquet a assuré, à Pékin, après les défaites de ses concur­rents directs dans la course aux Masters, Jo‐Wilfried Tsonga et Stanislas Wawrinka. Opposé à Bernard Tomic en huitièmes de finale, Richie s’im­pose 7–6(2) 6–4. Le Biterrois pourra néan­moins regretter de ne pas avoir converti plus d’oc­ca­sions pour se rendre le match facile. Il a, en effet, béné­ficié de 15 balles de break durant la partie. 15 pour trois petits breaks seule­ment, au final. L’essentiel est là et Gasquet peut savourer en confé­rence de presse : « Je trouve que j’ai été solide. Bernard est un très bon joueur. C’est toujours diffi­cile de l’af­fronter. Nous avons joué beau­coup de longs rallies, c’était plutôt diffi­cile. La clef du match, cela a été le tie‐break. Pour moi, c’était très impor­tant de gagner cette rencontre. J’ai pris pas mal de confiance dans le deuxième set, je suis très content. »

Neuvième à la Race, poten­tiel­le­ment qualifié pour le Masters en cas de forfait d’Andy Murray, il tient une belle occa­sion de se rappro­cher de Wawrinka, huitième. Pour cela, il lui faudra passer le cap des quarts de finale, en Chine. Un cap où l’at­tend un certain… David Ferrer. Oui, l’une de ses bêtes noires, un joueur qui l’a battu huit fois en 10 rencontres. Pour autant, Richie n’a plus le droit de se présenter en victime expia­toire face à l’Espagnol. En effet, il a rompu le signe indien à l’US Open, sortant le numéro quatre mondial 6–3 6–1 4–6 2–6 6–3 – on s’en rappelle tous ! Mieux, David ne surfe pas vrai­ment sur une bonne dyna­mique. Vaincu par Joao Sousa la semaine dernière, par Alex Bogomolov Jr et Dmitry Tursunov durant l’été… C’est peut‐être le bon moment, Richard, de confirmer les espoirs placés en toi ! Et de mettre un pied dans l’Eurostar…

La raquette de Richard Gasquet, ici !