AccueilATPATP - PékinTsonga demande du temps

Tsonga demande du temps

-

Battu dès le deuxième tour à Tokyo par Ivan Dodig en deux sets, 6–4 7–6(5), Jo‐Wilfried Tsonga confirme qu’il n’a pas encore retrouvé toutes ses capa­cités physiques et tennis­tiques, lui qui a été éloigné des courts pendant deux mois en raison d’une bles­sure au genou. Le Manceau ne s’in­quiète pas, mais demande du temps.

Après Gilles Simon la semaine dernière en finale à Metz, c’est donc Ivan Dodig, 34e joueur mondial, qui domine Jo‐Wilfried Tsonga en deux manches. Deux défaites qui surprennent forcé­ment dans la mesure où ces deux joueurs ne posaient pas d’or­di­naire de grosses diffi­cultés au numéro 1 fran­çais. Mais voilà, Tsonga n’est pas encore remis à 100% de sa bles­sure au genou. Cela se voit dans ses dépla­ce­ments, son inten­sité physique et son rythme sur le court. Et à ce niveau‐là, la moindre petite approxi­ma­tion ne pardonne pas. 

« Les méde­cins m’ont dit qu’il faudrait 5 mois pour que la douleur dispa­raisse et ça ne fait que 3 mois » a indiqué le Français, expli­quant donc qu’il lui faudrait 2 mois supplé­men­taires pour tota­le­ment guérir sa bles­sure au genou. Pour autant, Tsonga ne se dit pas inquiet pour son futur. Il a simple­ment besoin de temps, et de compé­ti­tion. « Je dois jouer des matches si je veux revenir à mon meilleur niveau. »

Prochaine étape pour le numéro 1 fran­çais : le Masters 1000 de Shanghai où il reste sur un quart de finale en 2012.

La raquette de Jo‐Wilfried Tsonga, ici !