AccueilATPATP - Queen'sCiel bleu sur l'herbe verte

Ciel bleu sur l’herbe verte

-

Engagés au Queen’s, Jo‐Wilfried Tsonga, Julien Benneteau, Nicolas Mahut et Edouard Roger‐Vasselin ont tous gagné aujourd’hui. Seule ombre au tableau, Gilles Simon n’est pas parvenu à s’im­poser. Un 45 sur lequel peu auraient parié hier, surtout parce que Mahut et ERV affron­taient Andy Murray et Andy Roddick.

Mahut et Roger‐Vasselin viennent à bout des deux Andy

Sur la lancée de leur bon Roland Garros – éliminés par Federer et Del Potro en leur prenant un set – Nicolas Mahut et Edouard Roger‐Vasselin ont fait les choses en grand pour leur deuxième match sur gazon de l’année. Deux victoires sur les deux Andy, Murray et Roddick, qui montrent que l’herbe peut réserver de nombreuses surprises. Pour Nico, dont on connaît les qualités sur cette surface, le match fut assez étrange tant c’est lui qui dictait le jeu. Autant au fond du court qu’à la volée, il fut solide du début jusqu’à la fin pour fina­le­ment s’im­poser, dans un dernier tie‐break ronde­ment mené, 6–3 6–7(4) 7–6(1). Un constat inquié­tant pour Murray qui, pour­tant, semblait ne pas avoir de mal à se déplacer sur le court comme ce fut le cas à Roland Garros. Pour espérer s’im­poser à Wimbledon, son rêve, il va falloir faire beau­coup mieux. Du côté de Roger‐Vasselin, sa victoire face à Roddick, 6–4 4–6 7–5, résulte d’une bien meilleure qualité de relance, quand celle du service de son adver­saire s’ef­fri­tait. Absent des débats depuis bientôt un an, on peut se demander si ce n’est pas une véri­table fin de carrière qui se dessine pour l’Américain… Au prochain tour, les deux Français affron­te­ront respec­ti­ve­ment Dimitrov et Nalbandian.

Tranquille pour Tsonga, un peu moins pour Benneteau

Alors qu’il reve­nait sur la surface de ses exploits de l’an passé – demi‐finale à Wimbledon – Jo‐Wilfried Tsonga n’a pas fait trop de détails pour son entrée en lice, face à Jamie Baker, invité par les orga­ni­sa­teurs. Victorieux 6–3 6–2 en moins d’une heure, ce premier match avait plus un air d’en­trai­ne­ment qu’un véri­table affron­te­ment. Affrontement qui devrait avoir lieu en huitièmes, puis­qu’il retrou­vera Ivan Dodig, grand serveur. Rassurant au service avec 73% de premières, Jo semble bien parti pour espérer rejoindre la finale – voire mieux – qu’il avait déjà atteint l’année dernière. Tout comme Tsonga, Julien Benneteau aura un huitième de finale loin d’être facile puis­qu’il jouera aussi un bon serveur, en la personne de Sam Querrey. Pour rejoindre ce stade de la compé­ti­tion, il a dû se sortir des griffes de Tatsuma Ito, un joueur qui s’était qualifié pour le deuxième tour un peu plus tôt dans la journée. Si Julien l’a emporté, 5–7 6–4 7–5, il a quand même eu du mal face au 68ème joueur mondial. Fort heureu­se­ment, il dispose d’une bonne marge de manoeuvre contre ce type d’ad­ver­saire. Même si, sur herbe, elle reste moindre.

Pour Simon, c’était plutôt gazon maudit

Contrairement à ses autres compa­triotes, Gilles Simon s’est, lui, incliné. Pourtant bien parti face à Simone Bolleli en menant d’un set, Gillou n’a pas réussi à tenir la cadence et a fina­le­ment concédé les deux manches suivantes, dont le tie‐break 7 points à 2. Une défaite 4–6 6–3 7–6(2) qu’il a tenté d’ex­pli­quer en arguant le chan­ge­ment de surface, toujours diffi­cile pour lui. « C’est un tournoi diffi­cile pour moi, j’ai dû y gagner un seul match. Je suis un des rares joueurs qui doit adapter son jeu à chaque chan­ge­ment de surface. Sur gazon, c’est dur, surtout au niveau du dépla­ce­ment. Mais c’était quand même un bon match et il a très bien joué. J’arriverai encore à Wimbledon sans victoire (sur gazon) mais je ne m’af­fole pas car j’ai toujours bien joué là‐bas. » Défait au troi­sième tour avec les honneurs ces deux dernières années – par Murray en 2010 et Del Potro en 2011 – Simon a, cette saison, l’oc­ca­sion de faire un coup de par son statut de tête de série plutôt bien classée. Alors, croyons‐le et espé­rons que, non, il n’a pas à s’affoler…

Article précédentLa Murray’s team boude
Article suivantLes résultats de mercredi