Djokovic donne le ton

-

Copieusement chahuté par Stanislas Wawrinka lors de leur dernière rencontre à l’US Open, Novak Djokovic a remis les pendules à l’heure en quarts de finale à Bercy. Au‐dessus de son adver­saire sur l’en­semble du match, le numéro 2 mondial l’emporte 6–1 6–4 en 1h21. Le‐voilà qualifié pour les demies où il retrou­vera soit Federer, soit Del Potro.

Cette année, Novak Djokovic n’est pas venu à Bercy pour la forme. Non, le Serbe s’est mis en tête qu’il gagne­rait tous ses matchs d’ici la fin de la saison. Déjà titré à Pékin et Shanghai cet automne, le numéro 1 mondial ne vise rien d’autre que le trophée cette semaine à Paris. En confi­gu­ra­tion « machine », Djokovic a su retrouver la régu­la­rité et la longueur de balles qui lui réus­sissent si bien pour neutra­liser un Wawrinka, rapi­de­ment obligé de forcer.

C’est ainsi que le Serbe se détache très rapi­de­ment dans la première manche : 3–0, 4–1 puis 6–1. Sonné, Wawrinka passe près de la correc­tion­nelle en se retrou­vant confronté à de nouvelles balles de break d’en­trée de second set. Mais le Suisse, au courage, parvient à s’ac­cro­cher. Frappant très fort, il obtient même à son tour des oppor­tu­nités de breaker. Mais le Serbe est déci­dé­ment au‐dessus. N’hésitant pas à suivre ses attaques au filet, Djokovic déroule son tennis avec un beau pour­cen­tage de réus­site (21 coups gagnants pour 17 fautes). C’est donc logi­que­ment qu’il l’emporte fina­le­ment 6–1 6–4, en 1h21. 

Une chose est sûre, ce Novak là ne sera pas facile à battre cette semaine à Bercy. Qui de Roger Federer ou Juan Martin Del Potro tentera sa chance en demi‐finale ? We’ll see !

La raquette de Novak Djokovic, ici !