La joie de Ferrer

-

Qualifié comme l’an passé pour les demi‐finales de Bercy, David Ferrer s’est montré soulagé en confé­rence de presse : « Tomas jouait réel­le­ment très bien dans ce premier set. Et moi je faisais beau­coup trop de fautes. Heureusement, j’ai réussi à être plus concentré et plus consis­tant dans le deuxième set. (…) Je suis très content de retrouver les demi‐finales de ce tournoi, après tant de bons souve­nirs ici l’an dernier. C’est extra­or­di­naire, à plus forte raison après des derniers mois plus mitigés. »