Accueil ATP ATP – Rolex Paris Masters Paire : « Je pense que je zap­pe­rai la tour­née asia­tique l’année prochaine »

Paire : « Je pense que je zapperai la tournée asiatique l’année prochaine »

-

Sorti vain­queur de Damir Dzumhur (7–5, 6–4) pour son entrée en lice au Rolex Paris Masters, Benoit Paire a été inter­ro­gé sur sa tour­née asia­tique qui est loin de res­ter dans les annales. L’Avignonnais est clair, il n’ira pas en Asie en 2020 : « Je suis par­ti malade de Metz et ça ne m’a pas aidé avec le déca­lage horaire. Je n’arrivais pas à dor­mir mais ce n’est pas la pre­mière année. Je sais que ce déca­lage est dif­fi­cile pour moi. Cela peut paraître bête car je voyage dans tous les pays du monde, mais à chaque fois que je vais en Asie, c’est impos­sible. Quand Thierry Champion était mon entraî­neur, je pas­sais des nuits à dis­cu­ter avec lui car je ne pou­vais pas dor­mir. Cette année, je tour­nais jusqu’à 6 ou 7 heures du matin. Quand je ne dors pas, for­cé­ment je suis très fati­gué et je ne me sens pas bien dans ma tête. La seule façon pour arri­ver à dor­mir était de prendre des som­ni­fères. J’avais essayé avant Uchiyama (à Tokyo), mais je ne pou­vais pas jouer, je ne voyais pas la balle, j’é­tais vrai­ment dans le coal­tar. Après Tokyo, c’était pareil à Shanghai. Je n’a­vais pas dor­mi une seconde. Je devais faire un entraî­ne­ment avec Hubert (Hurkacz) et au bout de dix minutes il me dit d’aller faire une sieste sur le court ! Il ne me recon­nais­sait pas. Ce n’est pas du ciné­ma. Quand on ne dort pas, essayer d’al­ler jouer un match de ten­nis est sim­ple­ment impos­sible phy­si­que­ment. Alors je pense que je zap­pe­rai la tour­née asia­tique l’année pro­chaine. Non pas que je ne veux pas la jouer, mais parce que c’est la fin de l’année, je suis fati­gué. Je vais d’ores et déjà me reti­rer de Shanghai. C’est trop dur pour moi. »

De votre envoyé spé­cial à Bercy

Article pré­cé­dentMedvedev de retour
Article sui­vantFederer, favo­ri pour le Masters ?
Instagram
Twitter