• ATP
+
    Accueil ATP ATP - Rolex Paris Masters Tsonga : "Ce serait une motivation incroyable d’être dans l’équipe"

    Tsonga : « Ce serait une motivation incroyable d’être dans l’équipe »

    - il y a

    Jo-Wilfried Tsonga n’est pas passé loin de sortir Milos Raonic au premier tour du Rolex Paris Masters (6-7(4), 7-6(5), 7-6(5)), confirmant ainsi qu’il est sur le bon chemin. Et celui-ci pourrait le mener vers la finale de Coupe Davis. Le Manceau a abordé le sujet en conférence de presse.

    Comment ressortez-vous de ce match où il n’a pas manqué grand-chose ?

    Je suis passé tout près… C’était un bon match avec une bonne intensité. Je suis content de mon attitude, j’ai donné ce que j’avais à donner, mais ça n’a suffi pour gagner. Il y a un peu de déception, mais j’étais venu sans avoir de grandes ambitions. Je voulais donner le meilleur de moi-même et retrouver mon esprit de compétiteur. C’est chose faite. Maintenant, on va se tourner vers la suite.

    La suite justement, c’est la finale de Coupe Davis ?

    J’aimerais avoir la réponse à cette question (sourire). Le capitaine doit faire sa pré-sélection pour que les gars se préparent pour ce rendez-vous. J’aimerais bien qu’il me dise que je dois aller bosser dur. Pour l’instant, je suis dans l’expectative, je vais attendre. On va se voir et je pense qu’ils vont nous dire ce qu’il va se passer pour les prochaines semaines. Ils savent que j’ai ça dans le sang. J’ai toujours envie de me donner à fond (…) Pour tout vous dire, s’il reste trois semaines de préparation, je me dis que je peux être dans les temps. Pour moi, ce serait une motivation incroyable d’être dans l’équipe. Je ferai le maximum pour être compétitif. Si jamais ils décident de me prendre, je me mettrai au service du groupe.

    Dans quel état d’esprit souhaitez-vous aborder 2019 ?

    Cette saison 2018 n’est pas vraiment à oublier car je peux en tirer quelques enseignements pour le futur. J’aimerais qu’elle ne se reproduise pas. J’ai envie de repartir pour 2019 comme pour 2017 avec des victoires, des trophées, des émotions dans mon sac à la fin de l’année (sourire).

    De votre envoyé spécial à Bercy