Une surface assez lente

-

Lors de la confé­rence de presse de présen­ta­tion du tournoi mardi, Guy Forget a évoqué les condi­tions de jeu du BNP Paribas Masters.

« Comme l’année dernière, nous avons fait le choix de repro­duire les condi­tions de jeu du Masters de Londres. La surface et les balles seront donc iden­tiques à ce qui est utilisé à l’O2 Arena. C’est une surface inter­mé­diaire, ni trop rapide, ni trop lente. Même si certains joueurs comme Roger Federer aime­raient que le jeu s’ac­cé­lère, on ne pouvait pas se permettre de mettre quelque chose de trop rapide. »