AccueilATPATP – RomeBousculé par Shapovalov, Nadal a eu très chaud

Bousculé par Shapovalov, Nadal a eu très chaud

-

Un match de tennis n’est jamais terminé tant que l’ar­bitre n’a pas prononcé la fameuse sentence « jeu, set et match ». Rafael Nadal le sait plus que quiconque. Mené 3–6, 0–3, 0–30 par un très bon Denis Shapovalov qui n’était pas venu pour beurrer les sand­wichs, le Majorquin est fina­le­ment parvenu à s’en sortir après une grosse bataille de 3h25 de jeu : 3–6, 6–4, 7–6(3).

Loin d’être aussi précis et flam­boyant que face à Jannik Sinner ce jeudi au deuxième tour, le roi de la terre battue a d’abord été roué de coups gagnants avant de prendre petit à petit l’as­cen­dant physique et psycho­lo­gique sur son adver­saire. Un peu plus lent que d’ha­bi­tude, l’Espagnol a notam­ment eu beau­coup de mal à relancer le service adverse. Sa mise en jeu, elle, n’est toujours pas très bien réglée avec notam­ment un pour­cen­tage assez faible de points remportés derrière sa première balle (64 %).

Il est égale­ment une fois de plus passé tout proche de la défaite en sauvant deux balles de match dans le 12e jeu de l’ul­time set.

Rafa assure fina­le­ment l’es­sen­tiel à Rome en se quali­fiant très diffi­ci­le­ment pour les quarts de finale où il pour­rait retrouver son bour­reau madri­lène, Alexander Zverev, si l’Allemand parvient à battre Kei Nishikori ce jeudi soir. 

Instagram
Twitter